Facebook
Pas de stabilité sans consensus    
14/07/2009

Votons le 18 juillet, pour élire -dans l’honnêteté, la transparence et le calme, nous l’espérons- un nouveau président qui -nous le supplions- saura éviter les écueils et ne sera pas, à bout de chemin, destitué afin qu’on nous parle de «Rectification» et qu’on propose une nouvelle élection.Depuis 2005, nous vivons au rythme des élections. Nous avons perdu énormément de temps et d’argent .Qui que soit le futur président démocratiquement élu au premier ou au second tour , nous avons le devoir de l’accepter, de l’aider à mettre en œuvre son programme, ou de s’y opposer dans la responsabilité et la bonne foi.



 Car, le futur président sera aussi fragile que ses prédécesseurs. Si c’est Mohamed Ould Abdel Aziz qui sera élu en toute honnêteté, nul ne doit lui contester une légitimité obtenue par les urnes à défaut de l’avoir eu avec les armes. Si c’est un autre candidat qui sortira vainqueur, Ould Abdel Aziz doit, lui aussi, accepter, sans tergiversations, le verdict des urnes.
Le futur président ne gouvernera pas dans la concorde sans élargir sa base du pouvoir. Il lui faudra un gouvernement de large coalition et ne pourra se permettre d’avoir sur le dos l’un des trois grands pôles mauritaniens : l’UPR, le RFD et le FNDD.
Il n y aura pas de stabilité, sans consensus. Avec l’éventuelle dissolution du parlement nous entrerons dans une nouvelle crise et sans elle, une motion de censure attendra tout gouvernement qui sera désigné sans concertation entre les grands pôles.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés