Facebook
Gabon: interdiction de quitter le territoire pour les candidats de l’opposition    
10/09/2009

Le gouvernement gabonais a interdit de quitter le territoire aux candidats malheureux de l’opposition à la récente élection présidentielle contestée du 30 août, a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur. Interrogé sur Radio France International (RFI), le ministre Jean-François Ndongou...



...a expliqué qu’il s’agissait d’une mesure de précaution en attendant les conclusions de l’enquête sur les violences survenues à Port-Gentil après la proclamation des résultats.

Le ministre n’a pas précisé la durée de cette interdiction de quitter le territoire. Après l’annonce de la victoire d’Ali Bongo, fils d’Omar Bongo, décédé en juin après plus de quatre décennies de règne sans partage, des violences ont éclaté durant plusieurs jours dans la deuxième ville du pays, Port-Gentil, capitale économique et pétrolière du Gabon.

Le bilan officiel de ces heurts à Port-Gentil est de trois morts et plus de 300 personnes interpellées.

Mais un leader d’opposition, Pierre André Kombila, a fait état de 15 morts dans cette ville lors des violences de la semaine dernière. L’interdiction de quitter le territoire est apparemment déjà en vigueur.

Ainsi, un des candidats de l’opposition, Paul Mba Abessole, a déclaré à l’Associated Press qu’il avait été empêché mercredi d’embarquer à bord d’un vol à destination de la Côte d’Ivoire.

Lundi, un collectif regroupant 15 des 17 candidats à l’élection présidentielle a exigé un nouveau comptage des voix, dénonçant dans une déclaration conjointe de ôôgraves manipulations’’ lors du scrutin et du dépouillement.

Le collectif réclamait lui aussi la constitution d’une commission d’enquête internationale sur les violences post-électorales survenues à Port-Gentil.

Aucune date n’a encore été fixée pour l’investiture du président élu Ali Bongo, proclamé vainqueur de l’élection présidentielle avec plus de 41% des voix.

 L’opposition devrait contester formellement les résultats.

AP


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés