Facebook
Coupe du monde 2006 : L’Allemagne prend une sérieuse option   
13/06/2006

Voilà, c’est fait, la Coupe du monde est là. L’évènement sportif planétaire tant attendu a démarré le 09 juin 2006 en Allemagne. Des milliers de téléspectateurs ont les yeux rivés sur l’Allemagne. Devant un parterre de grandes personnalités du monde sportif, la cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans une atmosphère indescriptible. Des nations du monde parmi lesquelles, les 32 qualifiées pour jouer la Coupe du monde, se sont données rendez-vous au pays de Beckenbauer, président du comité d’organisation du mondial. Au total, 64 matchs seront joués dans 12 villes d’Allemagne et un nombre de 2,9 millions de billets mis en vente pour cet évènement.



Après la cérémonie d’ouverture, l’Allemagne, pays organisateur, a livré en match d’ouverture contre le Costa Rica, un match offensif. Une rencontre au cours de laquelle, les protégés de Klinsmann, avaient pris une sérieuse option face à son premier adversaire. Cette formation a fait preuve de beaucoup de réalisme et de sans froid en réussissant leur première entrée en matière. En inscrivant 4 buts contre 2 devant le Costa Rica, Schneider, Frings, Klose et leurs coéquipiers rassurent les supporters allemands qui ont « inondé» le stade de Munich ce jour.
Dans la seconde période et à Gelsenkirchen, l’Equateur, performance inattendue, a disposé de la Pologne sur le score de deux buts à zéro. Une Pologne méconnaissable. Ce score en dit long sur les surprises qui pourraient arriver dans ce mondial.
L’Angleterre quant à elle, malgré un niveau moyen, a disposé du Paraguay sur la marque d’un but à zéro. L’unique but a été marqué par le capitaine défenseur du Paraguay Gamara contre son camp suite à la pression anglaise. La partie a été légèrement dominée par les Anglais.
Mais la grande surprise dans ce groupe B, c’est la performance de Trinidad et Tabago qui a tenu en échec les Suédois de Larsen et Ibrahimovic partant favoris dans cette rencontre. Malgré la détermination des Suédois à vouloir en découdre avec les insulaires, aucun but n’a été marqué contre toute attente.
Dans le groupe C dit « Groupe de la mort », l’Argentine beaucoup plus réaliste a profité de la timidité des Eléphants de Côte d’Ivoire pour inscrire deux buts en première période, signés Crespo et Saviola. Méconnaissables, les ivoiriens se sont laissés faire, subissant par moment le rythme des Argentins.
Il a fallu attendre vers la fin de la seconde période, à la 82 mn, pour voir les Eléphants se réveiller. Un mouvement bien combiné mené par Baki Koné a permis à l’inévitable Didier Drogba de réduire le score. Une réaction très tardive par rapport au potentiel des joueurs ivoiriens.
Les Pays-Bas de Marco Van Basten, dans le même groupe C affrontaient la Serbie-Monténégro à Leipzig. Plus offensifs, les néerlandais ont fini par battre leurs adversaires sur un petit score d’un but à zéro. Le Mexique a, quant à lui, infligé une lourde défaite à l’Iran dans le groupe D qui évolue à Nuremberg, sur la marque sans appel de trois buts à un. L’Angola, un autre représentant africain, a croisé le fer avec son ancien colonisateur, le Portugal, à Cologne. Un match très attendu par les Angolais qui avaient oublié certes, à l’image du Sénégal en 2002 face à la France, que le Portugal était une fois un colon. En dépit de leur détermination, les Angolais ont perdu (0-1) face aux Portugais de Figo et Pauleta, l’auteur de l’unique de but de la partie.
Le premier match du groupe F a opposé l’Australie au Japon. Dominés par les Japonais, les Australiens ont fini par écraser leurs adversaires sur la marque de trois buts à un. Alors que le Japon avait ouvert le score en premier.
Dans la même journée du 12 juin, la République Tchèque a battu sévèrement les Américains par trois buts à Zéro tandis que l’Italie de Marcello Lippi, battait le Ghana dans sa première sortie sur le score de deux buts à zéro. N’eût été l’erreur grossière de Kuffour, le Ghana avait tenu tête à l’Italie durant la quasi-totalité du temps réglementaire. Essien, Asamoha, Appiah et leurs coéquipiers avaient montré leur hargne et leur capacité technique et physique face aux Italiens qui, à un moment, étaient obligés de solidifier leur défense. Le Ghana battu, l’Afrique désespère même si le Togo et la Tunisie, au moment où nous mettons sous presse n’ont pas encore fait leur entrée dans la compétition. En tout cas, selon beaucoup d’observateurs, les chances de l’Afrique sont maigres.

Le mondial des Mauritaniens
L’évènement du mondial n’a pas épargné les Mauritaniens. La retransmission en directe sur écrans géants dans certains lieux de Nouakchott, a permis aux Nouakchottois de vivre le mondial en direct. Ces écrans installés au Port et au village des pêcheurs, à la Gare Routière de Ryad, au stade de Sebkha, d’Arafat et au Centre Culturel Français ont grouillé de monde. Tous suivaient les matchs en direct.
Cet engouement montre combien les Mauritaniens aiment ce sport malgré nos contre performances enregistrées dans ce domaine. Partout les férus du ballon rond se sont concentrés, suivant le déroulement des matchs. Des commentaires vont bon train également. Chacun disait ce qu’il pensait de telle ou telle équipe. La défaite des Ivoiriens, n’a pas plu à la plupart des téléspectateurs nouakchottois qui avaient souhaité une victoire des Ivoiriens. Normale. Mais, la défaite des Eléphants n’était peut être pas imméritée. « Nos représentants africains risquent de nous décevoir » s’inquiète un groupe de jeunes visiblement découragé par le résultat obtenu par les Ivoiriens.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés