Facebook
Paroles    
13/06/2006

" L’évolution de la presse francophone est positive. Des médias forts forment un véritable contre pouvoir dans une démocratie.
Mais il subsiste une presse de caniveau qui pratique l’amalgame et la dénonciation. Tout le monde s’improvise journaliste alors que c’est un métier. Il faut du talent, mais surtout une éthique."
Hervé Bourges, président du CSA français



" Les responsables de la violence actuelle dite " terroriste " dans le monde, ne sont pas les religions, mais les rivalités politiques. Alors évitons de mêler le nom de l’Islam à des conflits qui relèvent d’un autre ordre."
Karim Aga Khan, homme d’affaires et philanthrope, 49ème imam des chiites ismaéliens

 

"Nos partis sont des groupements d’intérêts économiques : les militants ne militent plus, ils vont où il y a de l’argent. "
Soumaila  Cissé, leader de l’Adéma, parti d’opposition malien

 

"Le consensus ce n’est pas bon pour un pays en voie de développement. Il faut toujours rester vigilant et dénoncer ce qui ne va pas.
Ici il y a le multipartisme, mais pas la vraie démocratie dans le sens où la carte du consensus jouée pendant 5 ans à l’arrivée de Toumani Touré, a certes stabilisé politiquement le pays, mais a tué la notion de débat, de remises en cause aussi. "
Ibrahim Boubacar Keïta, chef de file du Rassemblement Pour le Mali (RPM)

"Au lieu de consacrer des budgets colossaux à la sécurité, consacrons les ressources nécessaires à l’épanouissement de la jeunesse."


Mehla Mint Ahmed, ministre de la culture, de la jeunesse et des sports


" Nous Invitons tous les acteurs de la vie politique : autorités de transition, partis politiques, oulémas, organisations de la société civile et les femmes elles-mêmes à prendre les mesures nécessaires pour l’application d’un quota de 20% de femmes dans les fonctions électives."
Déclaration des participants au forum organisé par le National Démocratie Institut (NDI)

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés