Facebook
Oui à la Constitution!    
13/06/2006

Il serait dommage pour ce pays que le OUI ne l’emporte pas le 25 juin, avec un taux qui ne laisse aucun doute sur la volonté des mauritaniens d’aller vers un changement pour le mieux ou pour le meilleur.



Le nouveau texte fondamental constitue une rupture avec l’ère des présidents à vie. A elle seule, cette innovation constitutionnelle mérite l’engagement de tous. Pour ceux qui hésiteraient encore, ou pour une partie de la population qui réclame une rupture plus nette avec le passé politique du pays, il faut leur concéder que, certes tous les problèmes ne seront pas résolus comme par enchantement par ce référendum, mais c’est déjà un grand pas pour le peuple mauritanien. Ce sera le socle à la stabilité pour impulser une nouvelle dynamique politique, sociale et économique.
Ce référendum est un rendez-vous historique à ne pas rater, car il ôte du pied d’un processus démocratique mauritanien une épine qui l’avait rendu boiteux depuis 2003 . Avec le Oui massif le futur président saura qu’il n’est pas élu pour l’éternité. Que des comptes lui seront demandés dans cinq ans et que toutes les manières il quittera le fauteuil présidentiel au meilleur des cas dans dix ans ,car il ne pourra pas changer les dispositions constitutionnelles pour s’introniser, en songeant à léguer le pouvoir à un «bébé doc».
Les rancoeurs et les frustrations qui naissent et qui accompagnent l’exercice solitaire et personnifié du pouvoir se retrouveront atténuées rien que par le fait que la fonction de président devient transitoire .On pourra donc avaler nos frustrations durant 5 ans parce que nous savons que nous pourrons éjecter du fauteuil présidentiel, tout président incapable ou médiocre. La limitation des mandats présidentiels et les résultats des urnes nous offrent maintenant cette heureuse perspective. Auparavant, c’était l’intrigue ou le fusil.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés