Facebook
Moussa Sow, le talent à l’état pur   
03/07/2009

L’ex-sociétaire du Diaaraf de Dakar, évolue à Nouakchott depuis 2007 dans le club de Nasr de Sebkha, l’un des clubs de D1 les plus prestigieux de la capitale mauritanienne. Ce jeune garçon, Moussa Sow, 20 ans, a été l’un des meilleurs milieux offensifs de la saison 2007 du championnat national de D1 en Mauritanie.



Solide, talentueux et très offensif, l’avenir de Moussa Sow, est promoteur de l’avis des entraîneurs de la D1 qui l’ont suivi durant cette saison en Mauritanie. Aujourd’hui, Moussa Sow, est sollicité par les clubs de la sous-région ouest africaine, notamment au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Mali et au Maghreb où les clubs tunisiens et marocains commencent à s’intéresser de lui.
Le football est un art pour ceux qui savent manipuler le ballon rond. Moussa Sow est parmi ceux-là dont l’ambition est d’être compté parmi les meilleurs joueurs de la planète. Cela est d’autant plus vrai que le jeune footballeur, ancien sociétaire du Diaraf de Dakar y a fait des progrès importants dans la petite catégorie de 2004 à 2006. D’ailleurs le club regrette aujourd’hui son départ car Moussa Sow a largement contribué à son succès. Vainqueur du championnat de la petite catégorie en 2005 et vainqueur de la coupe de la ligue en catégorie junior en 2006 avec ce club du Diaraf de Dakar, le jeune footballeur aiguise l’appétit des grands clubs. Véritable lapin flingueur et un chasseur de buts hors pair, Moussa est sur le viseur des sélectionneurs professionnels africains.

Pourtant, ce jeune footballeur a été présélectionné en équipe nationale junior du Sénégal en 2004, 2005 et 2006 par le coach de cette catégorie Abdoulaye Sarr. L’histoire retiendra seulement, que le séjour de Moussa Sow au Diaraf et à la Nasr de Sebkha a laissé des traces indélébiles. Ce que vaut aujourd’hui ce jeune footballeur, est le secret de celui qui l’aura dans ses rangs. Bonne lecture du jeu, vrai dribbleur, Moussa a le flair du ballon qu’il distribue comme des cartes de belotte. Rares sont ses passes manquées. Un observateur a qualifié d’ailleurs ses passes décisives de « passes téléphonées ». Pour dire que sa distribution de balles n’a d’égale. « Je réfléchir avant d’avoir le ballon, ce qui me permet de l’envoyer à qui de droit avec aisance » déclarait-il lors d’un entretien avec la presse locale. Pour Moussa Sow qui ambitionne d’aller monnayer son talent ailleurs, «Mon ambition, c’est de devenir un footballeur professionnel ». Un des vœu les plus ardents de Moussa que les supporters de son club, la Nasr de Sebkha réclament son maintien. Mais, aujourd’hui, les données ont changé car Moussa veut monnayer son talent dans les clubs les plus huppés du Maghreb, d’Afrique du Sud et pourquoi pas du Golfe.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés