Facebook
Insolite: Un tueur de chats ...et des caresseuses de chats   
16/06/2009

La police de Miami (Floride, sud-est) a annoncé lundi 15 juin avoir arrêté un jeune de 18 ans soupçonné d’avoir, en moins d’un mois, massacré une vingtainesde chats dans plusieurs quartiers de la ville. Entre le 18 mai et le 11 juin, Tyler Weinman aurait tué 18 chats, abandonnant leurs cadavres mutilés dans les jardins de leurs propriétaires, selon la police.



Il fait face à 19 accusations, dont meurtres et actes de cruauté commis sur des animaux, pour lesquelles il encourt des peines de 5.000 dollars d’amende et six mois d’emprisonnement. M. Weinman devra en outre faire l’objet de soins psychiatriques, selon la police. Le jeune homme avait tenté de déjouer les recherches des enquêteurs en s’inscrivant sur un groupe du réseau de socialisation Facebook baptisé "Attrapons le tueur de chat", a rapporté le journal Miami Herald. Commentant l’annonce de l’arrestation du tueur présumé, le maire du comté de Miami-Dade Carlos Alvarez a déclaré: "Aujourd’hui, les propriétaires de chats vont enfin pouvoir souffler".
Par ailleurs, mais en Suisse cette fois-ci, la SPA helvétique engage des bénévoles comme...caresseuses de chats! C’est en tout cas l’activité exercée au refuge de Lully dans le canton de Fribourg par Marinette Jaquier. «Ce n’est que du bonheur», assure l’intéressée qui témoignait le 15 juin sur une pleine page dans le quotidien «La Liberté», confessant que ces séances lui font autant de bien qu’à l’animal. «Je vois dans leur regard que je les rends heureux. Je n’ai jamais assez de mains pour eux!». Sexagénaire, Marinette se rend deux fois par semaine au moins à la Société de protection des animaux pour caresser des chats de 14h15 à 18h00. Au départ, elle pensait s’engager auprès de la SPA pour promener des chiens ou nettoyer des cages, afin de s’occuper après la mort de son mari. Mais ces tâches étaient déjà attribuées. Qu’à cela ne tienne, elle deviendra caresseuse de chats. Aujourd’hui, Marinette est contente: les caresses font plaisir aux chats et ce contact lui permet en même temps d’apaiser le chagrin né de la disparition de son époux. Cette activité bénévole est-elle unique en Suisse? Marinette l’ignore, mais précise que deux personnes la pratiquent à Lully. «Caresseuse pour chats, je sais que ça fait sourire, mais je m’en fiche!», assène-t-elle.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés