Facebook
Le secrétaire d’Etat espagnol aux affaires : étrangères reçu à Nouakchott   
29/05/2006

Le secrétaire d’Etat espagnol aux Affaires Etrangères, Bernardino Leon a fait mercredi escale à Nouakchott où il a été reçu par le chef de l’Etat mauritanien le Colonel Ely Ould Mohamed Vall. Le responsable espagnol qui ne s’est que brièvement arrêté au cours de la nuit de mardi à mercredi, a déclaré à l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) que toutes les questions de coopération bilatérale entre l’Espagne et la Mauritanie ont été évoquées, dont “le problème de l’émigration clandestine”, la Mauritanie étant un des points de départ de clandestins africains souhaitant gagner le territoire espagnol des îles Canaries.



Ce passage de M. Leon à Nouakchott fait suite à l’arrivée lundi à Nouadhibou du patrouilleur espagnol “Rio Duero” de la garde civile espagnole. Ce navire participera à des patrouilles mixtes avec les gardes-côtes mauritaniens pour tenter de juguler l’exil des clandestins en partance pour les îles Canaries.
Pour faire face à un afflux sans précédent de clandestins sur les côtes de l’archipel espagnol, l’Espagne a entrepris cette semaine la mise en oeuvre d’un “Plan Afrique”, qui comprend un dispositif basé à Dakar, dirigé par un ambassadeur spécial ayant sous ses ordres des diplomates de six pays (Sénégal, Gambie, Cap-vert, Guinée-bissau, Guinée et Niger).
Madrid ouvrira également une ambassade au Mali, au Cap vert et entend rouvrir celle du Soudan pour renforcer un maillage diplomatique qui ne compte actuellement que quatre ambassadeurs en Afrique subsaharienne (Cameroun, République démocratique du Congo, Côte d’ivoire, Gabon, Ghana, Guinée equatoriale, Nigeria et Sénégal). La mission de ces diplomates, d’une durée de trois à six mois, sera de signer des accords de réadmission des émigrants illégaux, du type de ceux déjà conclus avec le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Nigeria.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés