Facebook
Tournoi de football en salle au complexe City Sport : City Sport II vainqueur pour la deuxième fois   
29/05/2006

Le complexe sportif City Sport situé au quartier de Las Palmas a organisé du 26 au 27 mai, un tournoi de football en salle. Cet évènement sportif a vu la participation du Sahel club de Nouadhibou, un autre centre qui pratique cette discipline.
La manche aller avait eu lieu du 19 au 20 de ce même mois à Nouadhibou. Le Sahel Club accueillait son homologue de Nouakchott, City Sport sous la houlette de la dynamique Marième Mint Fall Baba, directrice du Complexe Sportif City Sport qui a d’ailleurs donné le coup d’envoi de la présente compétition. Quatre équipes avaient participé au tournoi à Nouadhibou. Il s’agit de City Sport I et II, et de Sahel Club I et II.



Cette phase aller a été remportée par City Sport II aux dépens de la formation de Sahel I sur la marque étriquée de deux buts à un (2-1).
A Nouakchott, devant un public nombreux composé essentiellement de jeunes, de femmes pour la plupart des épouses de patrons d’entreprise, nous avons vécu une manifestation digne de ce nom. Le public venu pour la circonstance s’est régalé. L’arrivée du grand supporter des mourabitounes Tchiartioura a animé le complexe par des chants au rythme des tamtams. Il y avait également de la musique pour égayer les jeunes garçons et filles habitués du centre City Sport.
A l’arrivée, deux matchs en levé de rideaux opposaient la petite catégorie du Complexe City Sport en première heure. En deuxième heure, un choc avait opposé les vétérans de Nouakchott abonnés du Centre à leurs homologues du Sahel club de Nouakchott. Une rencontre palpitante qui a donné beaucoup de tonus. Les vétérans de la capitale s’étaient montrés très agressifs devant les buts des stéphanois. La première mi-temps était à leur avantage avec 4 buts contre 2 pour Nouadhibou. En deuxième mi-temps, les nouakchottois inscrivent un 5ème but. Mais c’était sans compter sur la hargne des nordistes qui ont réussi à égaliser avant le coup de sifflet final. Il faut retenir que les vétérans des deux côtés avaient une bonne lecture du jeu, prouvant par ailleurs qu’ils en avaient encore dans leurs jambes. Au finish, les vétérans de Nouakchott ont remporté, le lendemain, le match final leur opposant à ceux de Nouadhibou sur la marque sans appel de 7 buts à 2.
Au niveau des formations qui compétaient sous forme de championnat simple (City Sport I et II, Sahel I et II), les deux premières issues de celui-ci se sont frottées en finale. Il s’agit de City sport II qui a croisé le fer avec Sahel II de Nouadhibou. Une finale assez passionnante au vu de l’atmosphère qui a prévalu tout au long de la rencontre. Durant le temps réglementaire, les deux formations se sont neutralisées. Les prolongations n’ont pas suffi pour départager les deux équipes tellement les chances étaient égales. Il fallait procéder par les séries de tirs aux buts à l’issue desquelles City Sport II avait fini par remporter le tournoi en inscrivant 3 tirs contre 1. City Sport II remporte ainsi le tournoi pour la deuxième fois consécutive.
La pause a permis aux deux formations de calmer les nerfs suite à une situation un peu confuse. Entre temps, il y a eu une petite rencontre opposant garçons et filles de 7, 8 et 9 ans. Un spectacle assez amusant qui a donné une petite leçon aux gaillards comme quoi, dans le sport, le fair-play est toujours à privilégier.
Encore une fois, Madame Marième Mint Fall Baba, s’est distinguée par son esprit sportif en hissant au niveau le plus haut cette manifestation pour montrer que le sport est un phénomène démocratique. Cette femme ne cesse de se frayer un passage pour contribuer au sursaut national de cette discipline malgré la modestie de ses moyens.
Pendant les vacances d’été 2005, elle avait initié une colonie de vacances à Dakar pour une trentaine d’enfants originaires de la ville Nouakchott pour effectuer des rencontres sportives amicales avec des équipes jeunes du Sénégal.
En 2006, elle récidive en organisant dans son complexe, le premier tournoi de football en salle, Feu Habib Ould Mahfoudh.
Le complexe City sport est le premier du genre dans notre pays initié par une femme. Ce centre accueille toutes les catégories jusqu’au 3ème âge qui trouvent en cet espace, un lieu et un moyen de fortifier les muscles et de décaler l’âge de la vieillesse. A voir cette dame, sifflet à la bouche pour maintenir l’ordre au terrain du centre, on dirait qu’on n’est pas en Mauritanie vu le statut que confère la société à la femme. Seul objectif participer à l’épanouissement des populations en réunissant du monde de toute catégorie sociale autour du sport pour vivre en symbiose des moments agréables.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés