Facebook
Union Européenne – Mauritanie Reprise de la coopération suspendue depuis le 3 août   
08/05/2006

La délégation du parlement européen venue tout récemment en mission en Mauritanie a tenu jeudi 4 mai, une conférence de presse au siège de la délégation de la Commission européenne à Nouakchott.
Au cours de cette conférence de presse à laquelle a assisté, SEM. Jean Eric Pacquet, Ambassadeur chef de la délégation de la Commission Européenne en Mauritanie, Mme Luisa Fernanda Rudi Ubeda, députée européenne du Parti populaire espagnol et M. Alain Hutchinson, député du Parti socialiste belge, ont expliqué les objectifs et résultats de leur mission entamée en Mauritanie entre le 3 et le 5 mai 2006.



La conférence de presse est intervenue après des rencontres avec le Colonel Ely Ould Mohamed Vall, président du Conseil militaire pour la justice et la démocratie, ainsi qu’avec le premier ministre M. Sidi Mohamed Ould Boubacar, et plusieurs membres du gouvernement. La délégation parlementaire avait rencontré également dans la journée du jeudi les représentants des partis politiques et ceux de la société civile. “Je tiens à souligner ici l’appui de l’Union européenne et du parlement européen au processus entamé en Mauritanie et comme preuve de cet appui, nous apporterons notre soutien au processus électoral pour lequel 6 millions d’euros vont être débloqués” a déclaré Mme L F Rudi Ubeda lors de la conférence de presse.
Elle a ajouté que la coopération qui était suspendue depuis le 3 août va reprendre dans quelques semaines et que les fonds qui étaient gelés vont être mis à la disposition de la Mauritanie. A son tour, M. Alain Hutchinson a exprimé sa satisfaction suite aux déclarations faites par le gouvernement transitoire, précisant que sa délégation reste attentive. M. Hutchinson a indiqué qu’il est probable que l’Union européenne désigne une mission d’observation en Mauritanie pour les élections législatives et présidentielles.
A noter enfin que les fonds qui étaient gelés par l’Union Européenne concernent la réalisation de la route Mbout-Kaédi-Selibaby ainsi que le programme Stabex relatif à l’enlèvement des épaves de la baie de Nouadhibou. Par ailleurs, les questions de l’immigration clandestine et le renouvellement des accords de pêche Mauritanie- UE qui arrivent à échéance au mois de juillet 2007 ont été abordées au cours des rencontres avec le gouvernement mauritanien.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés