Facebook
Visite présidentielle Ely à Alger   
08/05/2006

Le Colonel Ely Ould Mohamed Vall, président du Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie (CMJD), est arrivé samedi à Alger, pour une visite officielle de deux jours. Il s’agit de la première visite officielle en Algérie du chef de l’Etat mauritanien arrivé au pouvoir le 3 août dernier.
Le chef de l’Etat avait effectué en décembre 2005 une brève escale en Algérie, au cours de laquelle, il avait été accueilli à l’aéroport d’Alger par le président algérien, Abdelaziz Bouteflika.



Le président Bouteflika avait déjà rencontré le Colonel Ely Ould Mohamed Vall en mars 2006 à Khartoum, en marge d’un sommet arabe. La coopération bilatérale, les questions régionales et les problèmes du continent africain seront évoqués lors de la visite du dirigeant mauritanien. Parmi les “questions régionales”, le conflit du Sahara occidental devrait évidemment occuper une bonne place dans les discussions entre les deux chefs d’Etat. Le Président du CMJD avait réitéré, le 16 octobre 2005, que Mauritanie continuerait à observer une “neutralité positive stricte” dans ce conflit entre “frères”. Les deux pays sont membres de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), regroupant le Maroc, la Tunisie, et la Libye. Mais l’UMA est paralysée depuis plus 10 ans, en raison du conflit du Sahara occidental, opposant le Maroc au mouvement indépendantiste du Polisario, soutenu par l’Algérie. L’Algérie et la Mauritanie avaient signé en mars 2006, neuf accords de coopération à l’issue d’une visite de deux jours à Nouakchott du chef du Gouvernement algérien M. Ahmed Ouyahia. A cette occasion, le chef du gouvernement algérien et le Premier ministre mauritanien, M.Sidi Mohamed Ould Boubacar, avaient appelé les hommes d’affaires des deux pays à investir davantage dans la coopération bilatérale.
Quelque 6.000 cadres mauritaniens ont été formés en Algérie et un millier d’étudiants y poursuivent leurs études supérieures. La Mauritanie offre un marché important pour des produits algériens, notamment les fruits et légumes, les produits finis, les chaussures, les textiles, les articles en plastique, les médicaments, les équipements médicaux, l’électroménager, les machines agricoles, les engins et les matériaux de construction, selon Alger. Jusqu’en 2002 l’Algérie était également le principal fournisseur des hydrocarbures à la Mauritanie via la raffinerie de Nouadhibou. Les deux pays ont également été victimes des attaques meurtrières du GSPC.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés