Facebook
M.Obama au Monde musulman: «Les Américains ne sont pas vos ennemis»    
28/01/2009

Le nouveau président américain, Barack Obama a souligné qu’il a pour mission de signifier au peuple américain que le Monde musulman est plein de gens extraordinaires qui ont simplement envie de vivre et de voir leurs enfants vivre une vie meilleure. Dans une interview, donnée  lundi 27 janvier , à la chaîne de télévision "Al Arabiya".



Barack Obama a également fait savoir que "mon travail, en ce qui concerne le monde musulman, est de transmettre le message que les Américains ne sont pas vos ennemis". Reconnaissant que les Etats-Unis "font parfois des erreurs" et que "nous n’avons pas été parfaits", M. Obama a estimé qu’"il n’y a aucune raison pour ne pas restaurer les mêmes relations de respect et de partenariat qui liaient les USA et le monde musulman il y a 20 ou 30 ans". Il s’agit d’une mission importante", a dit Barack Obama, dans cette première interview qu’il accorde en tant que président des Etats-Unis. Il a de même réitéré son message au monde musulman exprimé lors de la cérémonie d’investiture (20 janvier), affirmant que "nous voulons trouver une nouvelle approche, fondée sur l’intérêt et le respect mutuels". Concernant le dossier du Proche Orient, Barack Obama a souligné qu’il ressentait le besoin urgent de "s’engager immédiatement" dans cette question et a demandé à l’émissaire américain pour le Proche Orient, George Mitchell de dialoguer avec "tous les principales parties impliquées". "Ce n’est qu’après cela que le gouvernement américain pourra mettre au point son approche", a-t-il affirmé. Il s’est dit convaincu que le travail des "Etats-Unis, en collaboration avec l’Union européenne, la Russie et tous les Etats arabes dans la région, pourrait conduire à des progrès significatifs". "Nous ne pouvons dire ni aux Israéliens ni aux Palestiniens ce qui est le mieux pour eux. Ils vont devoir prendre des décisions", a, par ailleurs, estimé Barack Obama, soulignant, toutefois, qu’"il est temps de revenir à la table de négociations". George Mitchell, nommé la semaine dernière, a entamé, mardi, une tournée au Proche Orient. Arrivé le même jour en Egypte, il doit se rendre ensuite en Israël, en Cisjordanie, en Jordanie, en Arabie Saoudite puis en Europe. L’émissaire américain pour le Proche Orient doit consolider le cessez-le-feu, évaluer la situation humanitaire et favoriser la réouverture des passages frontaliers avec Israël (Map).


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés