Facebook
Presse sous pression : Insultes et bastonnade   
11/12/2008

Notre confrère Mohamed Abdallahi Mamine, correspondant en Mauritanie de la chaîne iranienne «Al Alam»,  a été maltraité verbalement par un policier de faction  à  un poste de contrôle à  Teyarett1,  la soirée du 11 décembre.



C’est à l’occasion d’un contrôle des pièces de la voiture du journaliste, qu’un policier a injurié Mamine et exprimé son mépris pour la presse.

Le 23 novembre 2008  Khalil Ould Jdoud,  correspondant d’«Al Arabiya» en Mauritanie avait lui aussi été insulté et menacé par un officier de la sécurité du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte,  alors en visite à Rosso. Il était reproché  au correspondant d’Al Arabiya d’avoir diffusé un discours adressé à la Nation par le  président renversé.
Le 15 octobre 2008, des policiers ont passé à tabac dans la zone de la Polyclinique (centre de Nouakchott) Bechir Ould Bebana, un journaliste venu couvrir une  manifestation organisée par le Front National de la Défense de la Démocratie (FNDD) contre le putsch du 6 août qui a renversé le président Ould Cheikh Abdellahi. Bien qu’il  s’était  présenté comme journaliste n’ayant rien à voir avec les manifestants,  Bechir Ould Bebana, rédacteur en chef du site "Sahara Media" et correspondant du site "MBC" a été sauvagement  agressé par des policiers qui agissaient  sous les ordres d’un officier particulièrement zélé.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés