Facebook
Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République : Le pont de Rosso rendra plus fluides et renforcera considérablement les échanges économiques et commerciaux entre nos deux pays   
01/12/2021

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a prononcé, mardi à Rosso (Wilaya du Trarza), en présence de son hôte de marque Son Excellence Monsieur Macky Sall,



Président de la République sœur du Sénégal, un important discours à l’occasion de la pose de la première pierre de la construction du pont de Rosso.

Voici le texte intégral de ce discours

« Excellence, Cher ami et Frère, Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal,

Excellences Mesdames et Messieurs les ministres,

Monsieur le vice-président de la Banque africaine de développement,

Monsieur le président de la Banque européenne d’Investissement,

Mesdames et Messieurs les ambassadeurs et représentants des institutions internationales

Monsieur le Gouverneur de la Région de Saint-Louis,

Monsieur le Wali du Trarza,

Monsieur le président du Conseil régional du Trarza,

Monsieur le Maire de la commune de Rosso Sénégal,

Monsieur le Maire de la commune de Rosso Mauritanie,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord, Monsieur le Président et Cher Frère, vous adressez mes plus sincères remerciements pour avoir accepté d’honorer de votre présence cette cérémonie de lancement des travaux de construction du pont de Rosso.

Je voudrais aussi vous signifiez tout le plaisir et l’honneur que j’ai à vous recevoir aujourd’hui parmi-nous et vous souhaiter ainsi qu’à toute votre délégation la bienvenue dans votre seconde patrie, la Mauritanie. Car, Cher ami, ici et cela va sans dire, vous êtes réellement chez-vous.

Comme vous le savez par leurs efforts permanents d’intensifier et de diversifier leur coopération, nos deux Etats ne font en fait que structurer et formaliser les liens d’échanges économiques, d’amitié, de fraternité qui ont toujours unis nos deux peuples et sceller leur communauté de destin bien avant la naissance de nos Etats modernes.

Dans leurs échanges économiques, sociaux, culturels et religieux, nos populations n’ont jamais perçu le fleuve Sénégal comme une barrière de séparation, mais plutôt comme ressource commune qui nourrit davantage les liens qui les unissent et faisant écho à cet esprit nos deux pays ont toujours veillé à assurer bilatéralement et dans le cadre de l’OMVS une gestion rationnelle et solidaire de ce fleuve béni.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

La construction d’un ouvrage de franchissement permanent sur le fleuve Sénégal entre les villes jumelles de Rosso répond à une réelle exigence économique tout en traduisant un acte de développement concret et les aspirations de nos populations à rendre plus fluide la circulation des biens et des personnes et resserrer davantage les liens d’amitié et de fraternité qui les unissent.

Certes, les bacs qui assurent le trafic fluvial entre les villes jumelles de Rosso ont grandement contribué depuis des décennies à faciliter la circulation des personnes et des biens, cependant ces dernières années, la croissance rapide des transports sur cet important axe reliant l’Europe, le Maghreb arabe et l’Afrique subsaharienne a rendu urgent et nécessaire la construction d’infrastructures qui soient à la hauteur de l’intensification des échanges et de nos grandes ambitions communes de croissance et de développement durable.

Le pont de Rosso s’étendra sur 1,5 Km à peu près, avec une largeur d’à peu près 15 m et 8 Km de routes d’accès. Il rendra plus fluides et renforcera considérablement les échanges économiques et commerciaux entre nos deux pays.

C’est d’ailleurs dans cette perspective que s’inscrit la convention en matière de transport routier que nous avons récemment signée à Nouakchott et dont l’opérationnalisation rapide permettra de supprimer la pratique de rupture de charges à la frontière.

En outre, il contribuera au renforcement de la coopération et de l’intégration en Afrique en bouclant le corridor de transport N°1, le Caire-Dakar.

J’ai entendu effectivement parler du corridor de Lagos et là c’est un chaînon important dans ce corridor car avec ce pont c’est bouclé.

Pour la réalisation de construction du pont de Rosso financé à hauteur d’environ 88 Millions d’euros, nos deux États ont bénéficié de l’appréciable concours financier de la Banque Africaine de Développement, de la Banque Européenne d’Investissement et de l’Union européenne. Et c’est ici l’occasion de leur témoigner notre gratitude et de leur exprimer nos vifs remerciements pour nous avoir accompagnés dans la mise en œuvre de ce projet et de bien d’autres projets de développement économique et social.

Excellence Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs,

Je tiens ici avant de terminer à réitérer mon engagement à tout mettre en œuvre pour la bonne réalisation de ce projet, de cet important projet et à renouveler à mon ami et frère le Président Macky Sall ma ferme volonté d’œuvrer avec Son Excellence en vue de renforcer davantage la coopération entre nos deux pays et de raffermir les liens d’amitié et de fraternité qui unissent nos deux peuples.

Vive la coopération, l’amitié et la fraternité mauritano-sénégalaise!

Je Vous remercie».
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés