Facebook
Nouakchott: Démarrage du 2eme dialogue parlementaire de haut niveau Mauritanie-Sénégal   
21/11/2021

Le 2ème dialogue parlementaire de haut niveau Mauritanie-Sénégal a débuté, samedi à Nouakchott, sur le thème : pour une bonne gestion concertée et durable du projet Ahmeyem du gaz, sous la supervision du secrétaire général



du ministère du Pétrole, des Mines et de l’Industrie, M. Abdoul Mamadou Bary.

Dans son mot à cette occasion, le secrétaire général a souligné que la rencontre donnera lieu à la discussion de plusieurs thèmes relatifs à l’amélioration des modalités d’exploitation du gisement du gaz commun entre la Mauritanie et le Sénégal.

M. Bary a, également, rappelé la solidité des liens historiques existant entre les deux pays, et qui ne cessent de se développer grâce à la volonté des deux présidents, leurs excellences Messieurs Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et Macky Sall.

Pour sa part, le président du réseau parlementaire mauritanien pour la transparence dans les industries extractives, M. Baba Ould Benyoug, a souligné que son réseau œuvre pour la réalisation de certains objectifs comme le respect des engagements en matière de conservation des produits miniers et le respect des conventions et chartes internationales portant sur les mines, le pétrole et le gaz.

De son côté, le président du réseau sénégalais, M. Bamba Bassou a précisé que les réseaux parlementaire servent d’intermédiaires entre les autorités et les acteurs du secteur des mines et les citoyens pour préserver les intérêts de toutes les parties, d’une part, et la protection de l’environnement, d’autre part.

« Ils essaient de garantir la participation efficace des sociétés nationales dans les deux pays dans l’exploitation du gisement du gaz commun entre la Mauritanie et le Sénégal », a-t-il noté.

Le premier jour de la rencontre, organisée par le réseau parlementaire mauritanien pour la transparence dans les industries extractives a donné lieu à la discussion des effets de la Covid -19 sur les transformations de l’énergie sur le projet, et sa gestion environnementale et sociale.

D’autres sujets comme les enjeux de la transparence, le seuil d’application des recommandations du premier dialogue et le rôle des parlementaires dans la bonne gouvernance sont sur l’agenda de la rencontre.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés