Facebook
Lancement à Nouakchott d’un atelier de partage sur le guide d’auto- évaluation des établissements d’Enseignement supérieur   
18/11/2021

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifiques, Mme Amal Mint Sidi Ould Cheikh Abdellahy, a présidé, mardi à Nouakchott, la cérémonie de lancement des travaux d’un atelier de partage sur le Guide



d’auto- évaluation des établissements de l’enseignement supérieur, organisé par l’Autorité mauritanienne d’Assurance de qualité d’enseignement supérieur.

L’atelier vise la sensibilisation des chefs d’établissements d’enseignement supérieur et les responsables des cellules Internes d’Assurance Qualité(CIAQ) aux attributions et missions de l’AMAQ-ES, l’échange sur les référentiels de l’auto- évaluation soumis auparavant aux établissements publics et privés pour appréciation et la redynamisation d’un partenariat entre l’AMAQ-ES et les CIAQ.

Dans son discours d’ouverture, la ministre, a indiqué que l’assurance qualité et l’évaluation continue des programmes et des établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, est devenue une partie intégrante du processus éducatif à tous les stades de l’enseignement.

Ainsi, ajoute-t-elle, sur la base de ces considérations, le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a initié, en juillet 2017, la mise en place de l’Autorité mauritanienne pour l’assurance qualité de l’enseignement supérieur, afin de contribuer, par un suivi et une évaluation continus, à la réalisation des objectifs internes et externes de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le pays et assurer la crédibilité et la compétitivité de ses établissements.

La ministre a souligné que le département prépare un plan d’action ambitieux couvrant la période 2021-2024, notamment en ce qui concerne l’amélioration de la qualité de l’Enseignement Supérieur. Ce plan d’action vise particulièrement, a-t-elle dit, à améliorer la qualité des différentes filières de formation et à mettre en place des institutions garantissant une formation compatible avec les besoins du marché du travail et le financement de la recherche scientifique, notamment appliquée.

Dans ce cadre, Mme Amal Mint Sidi Ould Cheikh Abdellahy a souligné que l’Autorité mauritanienne pour l’assurance de la qualité de l’enseignement supérieur, constitue l’un des piliers de ce plan, ce qui a incité le secteur à lui accorder une attention particulière pour lui permettre de jouer pleinement sa mission de priorité absolue dans les années à venir.

Pour sa part, le directeur de, l’AMAQ-ES, M. Mohamed Lemine Ould Haless, a précisé que l’objectif de cette cérémonie est d’enrichir les discussions sur le guide d’auto-évaluation pour mettre à jour ce document, qui constitue un pilier fondamental du processus d’évaluation continue de la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Il a indiqué que dès sa création, l’AMAQ-ES a initié la mise en place de structures et textes réglementant sa mission, et à nouer des partenariats avec de nombreux organismes similaires dans les pays voisins pour bénéficier de leurs expériences et préparer des mécanismes et des références qui assurent une évaluation globale conforme aux normes internationales pour tous les niveaux supérieurs.

C’est pourquoi, dit-il, qu’un projet de guide d’auto-évaluation des établissements d’enseignement supérieur a été élaboré, considéré comme document de référence pour l’auto-évaluation dans tous les établissements de l’enseignement supérieur et dans le cadre duquel s’inscrit cet atelier qui prendra en considération les recommandations des différents experts et participants à l’atelier.
AMI



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés