Facebook
Nouakchott: Atelier sur la détection des matières radioactives et nucléaires aux postes frontières   
16/11/2021

Un atelier sur la détection des matières radioactives et nucléaires aux postes frontières, organisé par l’Autorité nationale de radioprotection et de sécurité et sûreté nucléaires en coopération avec l’Autorité arabe de l’énergie atomique, a été lancé lundi matin à Nouakchott.



La rencontre de quatre jours vise à initier les participants aux avantages de l’énergie atomique, aux moyens de sa détection, à ses risques éventuels, ainsi qu’à la prévention de son trafic et la sécurité y afférente.

L’atelier, qui sera émaillé de conférences et d’exercices pratiques sur la détection des matières radioactives, est encadré par des experts et spécialistes du domaine.

Dans son discours pour l’occasion, le président de l’Autorité Nationale de Radioprotection, de Sécurité et de Sûreté Nucléaire, M. Ishaq Mohamed Moussa, a souligné que cet atelier intervient pour faire face aux défis et risques provenant des points de passage frontaliers auxquels notre pays est confronté à travers la détection des substances radioactives.

Il a relevé que notre pays a ratifié la plupart des instruments juridiques internationaux liés au domaine, en particulier les traités et conventions de l’Agence internationale de l’énergie atomique relatifs aux aspects nucléaires et radioactifs, ainsi que ceux adoptés par la communauté internationale dans un cadre plus global. Il en est ainsi de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques et biologiques ou des matières radioactives et toxiques.

Dans une déclaration à l’Agence mauritanienne d’information, le chef du service d’inspection de l’Autorité et coordinateur de l’atelier, M. Mohamed Mahmoud Monji, a affirmé que cette rencontre fait partie d’une série d’ateliers et de cours de formation organisés par l’Autorité en coopération avec divers partenaires, notant que l’atelier vise particulièrement la surveillance des matières radioactives et nucléaires aux postes frontières.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du délégué général à la sécurité civile et à la gestion des crises, du responsable du point de contact de l’Agence internationale de l’énergie atomique, du représentant de l’Autorité arabe de l’énergie atomique et le conseiller juridique du président de l’Autorité.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés