Facebook
Nouakchott: Tenue de le 5è congrès de l'Union nationale des acteurs de l'enseignement privé   
25/10/2021

Le ministre de l’Éducation Nationale et de la Réforme du Système Éducatif, M. Mohamed Melainine Ould Eyih a supervisé lundi, à Nouakchott, la tenue du Cinquième Congrès de l’Union nationale des Acteurs de l’enseignement privé destiné à réaménager son bureau exécutif et à réviser ses statuts.



Dans un discours prononcé à cette occasion, le ministre a souligné l’importance de cet événement, pour de nombreuses raisons, dont le rôle que joue l’enseignement privé dans le renforcement du système éducatif du pays.

Il a ajouté que l’intérêt accordé à cet enseignement privé est apparu dans le programme de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, ’’Mes Engagements Élargis’’, notamment lors du geste qu’il a consenti à l’endroit de ce sous- secteur pendant la pandémie Covid-19 et qui dénote de son souci de le voir cet ordre d’enseignement poursuivre sa noble mission.

Pour sa part, le président du syndicat, M. Libou Ciré Aghibou, a affirmé que l’assemblée générale se tient dans une conjoncture exceptionnelle marquée par des mouvements et actions politiques, dont l’objectif principal est de réformer l’éducation, organiser le secteur et créer une plate-forme numérique qui contrôle le mouvement des élèves et les engage à s’en tenir à leurs devoirs, ce qui ne manquera pas d’avoir un impact positif sur le niveau, des sous-secteurs public et privé.

A son tour, le secrétaire général du Syndicat, M. Mohamed El Mokhtar Ould Mohamedou, a expliqué que les journées de concertation, qui ont été lancées sur l’ensemble du territoire national visent à sortir le système éducatif de la situation dans laquelle il se débat depuis longtemps, et que ces efforts sont le prélude d’une nouvelle orientation qui augure d’un changement réel fondé sur des bases bien étudiées dont les objectifs sont fixés et qu’il convient de soutenir et d’accompagner.

Il a appelé les pouvoirs publics à inscrire dans le budget national et de façon permanente des allocations destinées à ce secteur privé qui œuvre à étendre le réseau scolaire, à élever son niveau et contribuer à la résorption du chômage. Il a rappelé le geste généreux accordé au sous- secteur privé par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui s’est vu octroyer un milliard cinq cent millions d’anciennes ouguiyas pour combler le manque à gagner survenu à la suite de la pandémie de Covid 19.

Le congrès s’est tenu en présence du président du syndicat, du maire de la commune du Ksar et des directeurs des établissements d’enseignement privé.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés