Facebook
Nouakchott: Journées de réflexion sur l'orientation du Centre pour la protection et l'inclusion sociale des enfants   
25/10/2021

Le Ministère de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Famille a lancé, aujourd’hui, lundi à Nouakchott, des journées de réflexion pour orienter le Centre de Protection et d’Intégration Sociale de l’Enfance vers une meilleure participation au système de protection.



Ces journées de réflexion de deux jours visent à activer le système de protection, élargir son champ d’intervention, et créer un large partenariat entre le centre et tous les acteurs et intervenants nationaux et internationaux dans le domaine de la protection de l’enfance, en coopération entre le secteur du travail social, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et l’Organisation internationale pour les migrations.

La ministre de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Famille, Mme Naha Mint Haroun Cheikh Sidya, a affirmé que l’attention aux couches vulnérables de la société occupe une place prépondérante dans le programme de réforme de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed. Ould Cheikh El Ghazouani, qui s’incarne à travers les plans et stratégies de développement élaborés et mis en œuvre par le gouvernement de Son Excellence le Premier ministre M. Mohamed Bilal, ajoutant que son secteur consacre d’importants programmes à ces groupes.

La ministre a ajouté que l’enfance est l’un de ses segments les plus importants, car la prise en charge dans ses différentes dimensions est l’un des axes principaux de l’intervention du secteur, qui connaît une nouvelle dynamique dans divers domaines, notamment dans le domaine de la promotion des droits des enfants, car ils sont les plus vulnérables aux risques d’itinérance et de délinquance.

Elle a souligné que ces journées consultatives réfléchiront positivement sur l’orientation du centre vers un système de protection qui garantit les droits et le bien-être de l’enfant dans le bon sens.

A son tour, la responsable du Centre pour la protection et l’intégration sociale des enfants, Mme Mariem Babe, a confirmé que l’organisation de ces journées de réflexion incarne le grand intérêt pour les couches vulnérables de la société, notamment celles liées à l’enfance.

Pour sa part, Mme Laura Sisniga, chargée de la protection à l’Organisation internationale pour les migrations, a indiqué que cet atelier est le fruit de plusieurs semaines de travail entre les différents partenaires afin de conjuguer leurs efforts pour développer une stratégie globale d’intégration des tous les enfants migrants en Mauritanie.

Elle a souligné l’importance de ce travail, d’autant plus que la Mauritanie représente un point de transit pour de nombreux migrants dans la région, et que la cellule qui a été mise en place pour les migrants fin mars dernier, en coopération avec le ministère de l’Action sociale, de l’Enfance et de la famille, lui permettra de s’occuper pleinement de ces enfants.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés