Facebook
Buts et objectifs de la semaine africaine du pétrole : Mettre des opportunités uniques en lumière, encourager et diriger les investissements en faveur des projets africains et promouvoir la conclusion d’accords sur l’entièreté du continent africain   
20/10/2021

Organisé dans la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord pour la première fois, la semaine africaine du pétrole entend établir un rapport communicationnel entre l’industrie pétrolière et gazière en Afrique et les ...

... quatre coins du monde, en réunissant les parties intéressées sous le thème intitulé « La réussite au sein d’un marché fluctuant » tout en offrant aux participants la veille économique nécessaire et tout un éventail d’opportunités originales propres au marché y relevant
 

DUBAI, Émirats arabes unis, 20 octobre 2021/ -- Étant le principal salon de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique, la semaine africaine du pétrole (SAP) tiendra sa vingt-septième exposition à Dubaï, du 08 au 11 novembre 2021, à Madinat Jumeirah. Ceci dit, les organisateurs de l’évènement ont annoncé la participation d’intervenants de haut niveau.

Ainsi, les participants peuvent bels et bien assister à des discussions engageantes centrées autour de l’avenir de l’industrie pétrolière et gazière et conçus spécifiquement pour soutenir l’adaptation de l’industrie africaine aux changements et sa réaction envers les facteurs et perturbations imposés depuis deux ans par la propagation de la pandémie du Coronavirus à l’échelle mondiale. En joignant l’industrie pétrolière et gazière sous le thème intitulé « La réussite au sein d’un marché fluctuant », les intervenants impliqués entendent centraliser leurs discours autour de la réaction de l’industrie et son adaptation à l’évolution et le développement du marché pétrolier, l’identification de nouveaux acteurs ainsi que les atouts et potentiels de haut niveau y relevant, et l’analyse de la transition énergétique mondiale accélérée et ses effets aux niveau du marché africain.

Les 150 intervenants participants à la semaine africaine du pétrole comprennent son excellence, Thomas Camara, Ministre du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables de la Côte d’Ivoire, Nicolas Terraz, Président de la Division de l’Exploration et de la Production de la société TotalEnergies, Chaher Boulakhras, Président Directeur Général de la société Sonelgaz, Rahul Dhir, Président Directeur Général de la société Tullow Oil, Simon Flowers, Président Directeur Général et analyste en chef de la société Wood Mackenzie, et Irene Waage Basili, Président Directeur Général de la société Shearwater GeoServices. 

D’autant plus, cet évènement jouit de l’énorme soutien accordé par les organisations et sociétés pionnières à l’échelle mondiale, telles que Eni, Chevron, Equinor, Perenco, ReconAfrica, Seplat Energy, Africa Oil Corp, PGS, et Fugro.


Facilitation de l’établissement de partenariat pour la réalisation du progrès

Dans le cadre du thème abordé, la semaine africaine du pétrole entend promouvoir les transactions relevant de l’industrie pétrolière et gazière, diriger les investissements en faveur des projets africains à exécuter dans le domaine de l’énergie, et faciliter l’établissement de nouveaux partenariats ainsi que l’identification d’opportunités de réseautage pour le marché africain. D’autant plus, la semaine africaine du pétrole n’est pas uniquement limitée à des opportunités de réseautage, des tables rondes et des réunions personnelles, mais l’évènement offrira également une autre initiative en 2021, intitulée le « Forum des indépendants d’Afrique », étant une plateforme offerte aux entités pionnières indépendantes opérant en Afrique, afin qu’elles puissent mettre leurs atouts en lumière, confier des tâches pertinentes aux parties prenantes extérieures, et identifier les opportunités de coentreprises relevant de leurs portefeuilles. En outre, l’évènement englobera aussi l’organisation de séances d’information au sujet du financement de l’industrie de l’énergie et qui entendent apporter l’aide nécessaire aux délégués afin qu’ils puissent tirer profit des opportunités d’affaires et de projets relevant de la transition énergétique.

Foday Mansaray, Directeur Général de la Direction du Pétrole de la Sierra Leone, déclara : « Nous comme bien impatients de participer à la semaine africaine du pétrole qui sera organisée à Dubaï en novembre, tout comme nous sommes bien impatients de mettre les opportunités que la Sierra Leone offre en lumière et se réunir avec les principales parties prenantes de l’industrie pétrolière et gazière, y compris les représentants des organisations mondiales pionnières, des gouvernements intéressés et des partenaires d’affaires en Afrique et aux Émirats Arabes Unis. »


Le rôle de la numérisation et les opportunités d’investissement au Moyen-Orient

Alors que l’industrie pétrolière et gazière tend à adopte les solutions numériques de plus en plus, notamment comme elle entend atténuer l’effet des répercussions émanant de la propagation de la pandémie du Coronavirus au niveau des opérations, la semaine africaine du pétrole entend mettre le rôle essentiel assumé par l’innovation et la technologie en lumière, notamment au niveau des pronostics futurs concernant le domaine de l’énergie en Afrique, en passant en revue, d’une manière particulière, l’application de ces outils dans le cadre de la protection et le renforcement des portefeuilles concernées contre toute perturbation ou obstacle possible. Ainsi, ce sujet sera abordé durant une conférence de haut niveau par un groupe de spécialistes comprenant des représentants des sociétés Maersk Drilling, Baker Hughes, et Schlumberger.

D’autant plus, la semaine africaine du pétrole tirera profit de son organisation aux Émirats Arabes Unis, notamment au niveau de la création d’un réseau d’investissement entre les deux régions et ce, en invitant les parties financières du Moyen-Orient à participer à l’évènement tout en leur présentant les opportunités illimités que l’Afrique offre dans le domaine de l’énergie. En outre, une session intéressante sera organisée et portera sur le partage des meilleurs pratiques appliqués dans le cadre de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique et au Moyen-Orient. Cette session sera abordée par Alexandre Araman, analyste en chef au service des recherches au Moyen-Orient de la société Wood Mackenzie, et l’ingénieur Abdul-Amir Ajmi, Directeur du service des affaires extérieures et la création de valeur de la Direction du Pétrole à Oman.

Paul Sinclair, vice-président de la Division de l’Energie et Directeur des Relations Gouvernementales au sein du corps organisateur de la semaine africaine du pétrole et la série intitulée « le futur de l’énergie en Afrique », a annoncé : « Les conférences qui se dérouleront au cours du quatre jours lors de la semaine africaine du pétrole offriront des informations dévoilées pour la première fois, et engloberont les interventions et discours des ministres concernés tout comment elle aborderont les perspectives stratégiques relevant du domaine, ainsi que des sessions spécifiquement conçues pour diriger les investissements en faveur des projets africains. En outre, l’agenda de l’évènement est centralisé autour de la veille économique nécessaire et l’offre de tout un éventail d’opportunités d’affaires propres au marché y relevant. En effet, nous avons témoigné à une transition énergétique accélérée ver les solutions énergétiques propres au cours de ces deux dernières années. Ainsi, l’exposition offre cette année un programme englobant la participation d’experts remarquables qui aborderont les opportunités crées en faveur du marché africain par la transition énergétique. »

D’autant plus, l’évènement offrira aux experts une plateforme idéale qui leur aidera à élaborer un plan économique entendant atteindre un niveau d’harmonisation concernant le développement énergétique en Afrique, comme ceci contribuera à l’établissement d’un environnement propre au niveau de l’énergie sur le continent africain et garantira un coût abordable en ce qui concerne l’exécution des projets relevant de l’énergie propre et la disponibilité des fonds visant à faciliter la réalisation de cette transition.


SOURCE
Africa Oil Week


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés