Facebook
Nouakchott: coup d’envoi de la rentrée scolaire 2021–2022   
04/10/2021

 Le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a donné, lundi, le coup d’envoi de la rentrée scolaire 2021 – 2022, à Nouakchott. La cérémonie, qui s’est déroulée dans l’enceinte de l’école



Ghoutoub Ould Momma de Dar Naim, a également été l’occasion de remettre des prix et des distinctions aux élèves lauréats des concours nationaux et aux enseignants qui se sont illustrés, au cours de l’année scolaire écoulée. Il a aussi été question de l’inauguration de certaines infrastructures.

le Président de la République, a visité quelques salles de classe et échangé avec les écoliers. Ensuite, il a inauguré un volet du programme de réhabilitation et d’extension de 28 écoles. Ces travaux ont été achevés par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire.

Par ailleurs, le Chef de l’État a supervisé la livraison de 18 véhicules destinés aux inspecteurs régionaux de l’Assaba, du Gorgol, des deux Hodhs, du Guidimagha et de Nouakchott Sud. Les véhicules ont été obtenus sur financement du projet PADEP 2 de la Banque mondiale (BM).

Ensuite, le Président de la République a pu sillonner quelques stands d’une exposition, à laquelle participe l’inspection de l’enseignement, et l’institut pédagogique national et où sont présentés, les différentes réalisations du département de l’Éducation nationale dernièrement, notamment en ce qui concerne la révision des manuels scolaires et des programmes.

Le maire de Dar Naim, M. Momma Ould Ghoutoub Ould Momma, a estimé que les aspirations et la volonté partagée avec le Président de la République, constituent un catalyseur pour le développement de l’éducation ainsi que l’émergence d’une génération armée de connaissances, capable de relever les défis et d’œuvrer en faveur du développement.

Il a par ailleurs souligné que les réformes réalisées, à travers le programme « Awlawiyati », sont des acquis du passage à l’école républicaine. Il s’agit selon lui de l’édification d’un système éducatif, qui donne les mêmes opportunités à tous les fils du pays. Et cela, grâce à un programme d’enseignement commun, juste et égalitaire dans le fond comme dans la forme.

Poursuivant son intervention, le maire a passé en revue les actions de la municipalité visant à soutenir les initiatives qui permettent d’améliorer l’accès à l’éducation et à lutter contre la déperdition scolaire.

Enfin, Ould Momma a appelé les parents d’élèves et les autres acteurs de l’Éducation nationale, à redoubler d’efforts, pour relever les défis, afin de promouvoir l’éducation. Cette dernière, ajoute-t-il, est la clef pour consolider la cohésion entre toutes les composantes du peuple et garantir l’unité nationale.

De son côté, le président de la fédération nationale des parents d’élèves, M. Ahmed Ould Sghair, notant que les ressources humaines sont devenues de véritables richesses, a indiqué que l’éducation est la pierre angulaire, de tout processus de développement. Il, a estimé que la présence annuelle du Président de la République à cette cérémonie, malgré ses occupations, prouve à suffisance l’intérêt qu’il accorde à la réforme du système éducatif.

En outre, Ould Sghair qui salue les efforts du ministère de l’éducation nationale, souhaite que le secteur soit pourvu de ressources suffisantes, pour motiver et former les enseignants, mettre à jour les programmes et fournir une infrastructure éducative adéquate.

Enfin, il a rappelé que la fédération, en dépit de moyens limités, n’a ménagé aucun effort pour porter haut, l’étendard du pays. Dans ce sens, il a souligné que la fédération a obtenu, avec le soutien du ministère de l’éducation nationale, un siège au secrétariat général de l’internationale des parents d’élèves.

La rentrée des classes intervient, à la lumière d’un nouveau mode de gouvernance qui régit le secteur. Il est symbolisé par la mise en place du Conseil national de l’Éducation et l’augmentation des allocations de l’éducation de 16 à 18%. La méthode est aussi caractérisée par la préparation du lancement d’un processus de concertation sur la réforme, la mise en place d’un système d’information pour gérer l’éducation, la mise en place de plus de 700 comités de pilotage, l’allocation de 1,5 milliards pour soutenir la gratuité de l’enseignement, et l’augmentation des allocations destinées à l’encadrement de proximité de l’ordre de 170%.

La cérémonie d’ouverture de l’année scolaire s’est déroulée en présence de la Première Dame, Dr. Mariem Mint Dah, du Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal, du président de l’Assemblée nationale, du président du Conseil constitutionnel, du chef de file de l’Opposition démocratique, du ministre secrétaire général de la Présidence de la République, de plusieurs membres du gouvernement et du corps diplomatique, du wali de Nouakchott- Nord, de la présidente de la Région de Nouakchott, du du hakem de Dar Naim et du maire de sa commune ainsi que de nombreux fonctionnaires et membres de la famille éducative.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés