Facebook
PRODUITS PÉTROLIERS: Naftal se tourne vers l’Afrique   
18/09/2021

De nombreuses opportunités d’exportation et d’investissement en Afrique s’offrent à Naftal, et celle-ci veut les saisir avec une présence plus active dans certains pays du continent.



En ligne avec ses ambitions à l’international, l’entreprise a récemment signé deux importantes conventions-cadre : la première a été paraphée avec le Groupe public de transport terrestre de marchandises et logistique (Logistrans), la seconde avec la Société nationale de travaux publics (SNTP).

Naftal va ainsi utiliser les services de Logistrans pour acheminer, par voie routière, des produits vers les pays frontaliers (Niger, Mali et Mauritanie). Les frais de transport terrestre semblent moins dispendieux que les frais de transport maritime. Il en résulte des économies pour l’expédition de produits pétroliers. Il est utile de rappeler que les frais de transport ont fait l’objet d’un large débat ouvert, à l’occasion de la 10e édition de l’exposition internationale du "Mougar" sous le thème "L’Algérie, un point d’accès aux marchés africains", organisé  le 2 septembre dernier. Plusieurs opérateurs présents à ce rendez-vous dont Naftal ont souhaité que l’État les "aide" à couvrir leurs frais de transport. Naftal y a pris part avec un stand visant la promotion de ses produits pétroliers, notamment "les bitumes, les lubrifiants, les GPL", entre autres.

Pour cette entreprise, le Mougar devrait permettre "d’ouvrir de nouvelles perspectives" en matière de commercialisation de produits pétroliers dans les pays d’Afrique qui en manquent et de "relancer" ainsi "l’activité commerciale dans les zones frontalières". Ce type de manifestation pourrait également encourager des approches cohérentes pour l’exportation sur de nouveaux marchés. Naftal y voit une "opportunité" devant lui permettre "de développer son portefeuille client pour commercialiser ses produits et de conclure des accords de coopération avec les opérateurs des pays africains en particulier le Niger, le Mali, la Mauritanie et le Nigeria".

Un contrat a été signé, fin août dernier, entre Naftal et la société AON portant sur l’exportation de 2 000 tonnes de bitumes au Niger. Naftal a, également, signé avec la société mauritanienne d’assainissement de travaux, de transport et de maintenance (ATTM) un contrat commercial portant sur l’exportation de 13 000 tonnes de bitumes. Quant à la deuxième convention, elle permet à Naftal de réaliser, en partenariat avec la SNTP, deux stations-service sur le tronçon Tindouf et Zoueirat en Mauritanie et une plateforme logistique à Tindouf, ainsi que de développer des activités communes en Afrique sub-saharienne. Il est bon de savoir qu’en 2020, Naftal a réalisé un chiffre d’affaires estimé à 317,66 milliards de dinars, en baisse de 16% par rapport à l’exercice  2019 (376,1 milliards de dinars). Par ailleurs, l’entreprise a dépensé 20,1 milliards de dinars en investissements. Naftal compte 32 073 employés.

liberte-algerie.com


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés