Facebook
Mauritanie: en redressement fiscal, le coréen SK B&T se retire en catimini   
09/09/2021

Nouveaux rebondissements dans le secteur mouvementé du shipping en Mauritanie. Selon des sources bien informées, le coréen SK B&T, présent dans la Zone économique exclusive (ZEE) du pays depuis 2014 dans



l’avitaillement et l’installation offshore en produits pétroliers et dérivés, a pris la poudre d’escampette.
Ce retrait qui fait jaser dans les milieux fermé du bunkering intervient après une notification de redressement fiscal datant du 29 décembre 2020 et portant sur des milliards d’ouguiyas (MRU) au titre de l’exercice 2017, et-ce en attente des évaluations de 2018, 2019 et 2020.

Le départ du groupe coréen présent en Afrique de l’Ouest éclabousse la réputation d’un secteur du shipping pétrolier écorné par le rapport «dirty oil » de l’ONG «Public Eye». Le fisc mauritanien attend donc le groupe coréen de pied ferme et, dans ce cadre, entend s’intéresser de près au milieu florissant de l’offshoring.
Décapité en juin dernier par un double limogeage de la directrice générale et de son adjoint (une première en Mauritanie), l’administration fiscale cherche à redorer son blason. Aux dernières nouvelles, Financial Afrik a appris que la société Addax a reçu une correspondance des impôts l’invitant à communiquer sur les volumes des hydrocarbures traités et les cours moyens des différents produits.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés