Facebook
Le président du conseil des ministres du G5-Sahel installe le nouveau secrétaire exécutif du groupe   
04/08/2021

Le président du conseil des ministres du G5-Sahel, le ministre tchadien de l’Économie, de la Planification du Développement et de la Coopération internationale, Dr Issa Doubragne, accompagné du ministre mauritanien de



l’Économie et de la Promotion des secteurs productifs, M. Ousmane Mamoudou Kane, a supervisé ce mardi, au siège du G5-Sahel, à Nouakchott, la cérémonie d’installation du nouveau secrétaire exécutif du Groupe, M. Éric Yemdaogo Tiare.

Le nouveau secrétaire exécutif a été nommé, récemment par le président en exercice du G5-Sahel, le général Mahamat Idriss Deby Itno, chef du Conseil de transition au Tchad. Il succède à M. Maman Sidikou.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le ministre mauritanien de l’Économie et de la Promotion des secteurs productifs a souhaité la bienvenue aux invités des pays frères membres du groupe, et a souligné la disponibilité constante de la Mauritanie à œuvrer, avec l’ensemble des membres, à l’instauration d’une sécurité durable, d’une stabilité constante et d’un développement régional intégré et harmonieux.

Pour sa part, le président du conseil des ministres du G5-Sahel a exprimé sa fierté d’installer le nouveau secrétaire général du G-5 Sahel, à la suite de sa nomination par les chefs d’État lors de la 5e session extraordinaire de la conférence des chefs d’État, le 9 juillet 2021.

Il a fait observer que le nouveau secrétaire général du G-5 Sahel aura à poursuivre, avec assiduité, rigueur et diligence, les grands chantiers en cours dans les domaines du développement, de la sécurité, de la réduction des inégalités et de l’organisation du retour de l’État et des déplacés dans les zones fragiles.

Il a demandé à l’ensemble des États membres de tout mettre en œuvre pour qu’avant la fin de l’année en cours soit révisée la convention portant création du G5-Sahel, l’achèvement de la réforme du secrétariat exécutif du G5-Sahel, l’actualisation de la stratégie de développement et de sécurité et le programme d’investissement prioritaire (PIP 2019-2021) ainsi que l’élaboration du PIP 2022-2024.

Le secrétaire général entrant a souligné qu’au moment où il hérite des charges du secrétariat général, et prend le relais de la construction de la coopération régionale établie depuis 2014, il mesure toute l’ampleur des défis, au regard de la persistance de l’insécurité, de la nécessité d’engager, dans le contexte de la pandémie, des actions urgentes et conséquentes de développement, notamment dans les zones frontières.
A_M_I


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés