Facebook
Démarrage des travaux du comité technique préparatoire de la 7ème session du Conseil des ministres de l'Agence Africaine de la Grande Muraille Verte   
28/07/2021

Le comité technique préparatoire de la 7 ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’Agence africaine de la Grande Muraille Verte s’est réuni mardi, dans les locaux du centre de conférence « Al Mourabitoun » à Nouakchott.



La réunion était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable, M. Mohamed Abdallah Salem Ould Ahmedoua, qui a expliqué dans son discours pour l’occasion, qu’au niveau régional il appréciait les grands efforts des pays membres et le plaidoyer lancé par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui assure la présidence tournante du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Agence Africaine de la Grande Muraille Verte, traduite par plusieurs engagements financiers pour l’Agence, peu après le sommet « One Planet » en janvier 2021 à Paris.

Il a ajouté que pour la Mauritanie, ces efforts s’inscrivent dans le cadre du plan national de développement lancé par Son Excellence le Président de la République, notant que cette rencontre, dont les travaux dureront deux jours, permettra l’étude des documents de base qui ont été référés et liés à la gestion de l’Agence Africaine de la Grande Muraille Verte.

Il a appelé les experts présents à présenter une image claire aux ministres de l’Agence sur les questions liées aux enjeux, programmes et activités budgétaires de l’Agence pour la période 2020-2021, le projet d’investissements prioritaires pour la période 2021-2030, la stratégie de mobilisation des ressources et les engagements pris lors du sommet « One Planet » à Paris, en plus du projet de promotion d’une feuille de route pour la période 2021-2023 sous forme de recommandations aux ministres qui la renverront au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements des États membres de l’Agence africaine de la Grande Muraille Verte ainsi que les questions institutionnelles et organisationnelles pour une meilleure gouvernance et un meilleur leadership de l’Initiative de la Grande Muraille Verte.

A son tour, le secrétaire exécutif de l’Agence Africaine de la Grande Muraille Verte, le Professeur Abdoullah Dia, a rappelé que l’initiative Grande Muraille Verte est le fruit de la coopération régionale entre les pays sahélo-sahariens, pour faire face aux urgences et à la nécessité d’une réponse unifiée aux impacts climatiques et environnementaux qui affectent le capital naturel et le développement humain, et que sa mise en œuvre est une nécessité afin de corriger les différences et d’éliminer la pollution de l’environnement.

Il a exprimé sa gratitude au Président de la République, au Président tournant du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Agence Africaine de la Grande Muraille Verte, et au Président français pour son rôle dans la mobilisation des ressources financières au niveau des institutions internationales, ainsi que la Commission de l’Union africaine et les partenaires techniques et financiers de l’Agence.

M. Elvis Paul Tanjim, porte-parole de la Commission de l’Union africaine, a prononcé un discours dans lequel il a exprimé l’appréciation de la commission pour les efforts de la Mauritanie dans la lutte contre la désertification, saluant le climat dans lequel cette réunion a été organisée malgré les conditions sanitaires difficiles que connait le monde.

Dans une déclaration à l’AMI, en marge des travaux du comité technique, le Dr Hussein Ould Lagraa a confirmé que l’Agence nationale de la Grande Muraille Verte a réalisé de grands progrès dans le cadre des tâches qui lui ont été confiées. Elle a également obtenu des résultats au niveau des aspirations et des espoirs des groupes locaux dans 15 moughataas, 45 municipalités et 1 200 communautés rurales avec 590 000 citoyens dans les Éwilayas traversés par le tracé de la muraille, dont le Trarza, le Brakna, le Tagantnt, L’Assaba et les deux Hodh.

Le Directeur général a passé en revue ce qui avait été réalisé dans le cadre du programme prioritaire élardi du Président de la République et dans le cadre de la stratégie générale de l’Agence en aménageant 150 hectares de sable sur la commune de M’Balal, 40 hectares sur la commune de Boutalhaya et 15 hectares dans la commune de Rosso, employant du même coup 320 travailleurs locaux de manière saisonnière et traduisant la politique de l’agence en donnant la priorité à l’emploi pour la main-d’œuvre locale.

Il a indiqué que l’agence a l’intention d’établir deux usines pour transformer les matériaux forestiers non ligneux, l’une à Miftah El Kheir et la seconde à Bagdad dans le Brakna, après avoir formé 11 coopératives et organisations de femmes dans le domaine de la transformation, de la production et de la commercialisation de ces matériaux, qui auront un impact positif sur la population locale.
A_M_I


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés