Facebook
Nouakchott: L'Assemblée nationale adopte la Charte africaine des valeurs et principes du service public   
24/07/2021

L’Assemblée nationale a, au cours d’une séance plénière présidée vendredi, par M. Mohamed El Mokhtar Sidi Taleb Nafaa, vice-président de l’Assemblée, adopté un projet de loi relatif à la Charte africaine des valeurs et



principes du service public et de l’administration, signé par le Gouvernement de la République islamique de Mauritanie le 29 juin 2018 à Nouakchott.

Le ministre de la Fonction Publique et du Travail, M. Camara Saloum Mohamed, a expliqué, dans son intervention devant les députés, que la Mauritanie a édicté, dans la loi n° 09-93 du 18 janvier 1993 portant statut des fonctionnaires et agents contractuels de l’État, des règles précises et claires au sujet des droits et obligations de ses fonctionnaires publics.

Il a ajouté que la ratification par la Mauritanie de cette charte - qui a été ratifiée jusqu’à présent par 19 pays – doit nous conduire à modifier les dispositions prévues dans la loi n°2007-025, promulguée le 09 avril 2007, afin de d’adapter la fonction publique aux exigences du service public et jeter les bases d’une meilleure transparence tant au plan des procédures qu’au niveau d’une réelle amélioration des relations entre le service public et l’usager.

Le ministre a relevé que c’est précisément l’objet de cette charte, qui vise à assurer à tous l’égalité devant la fonction publique et lutter contre toutes les formes de discrimination.

Il a souligné que cette adaptation conduira également à renforcer les efforts du département dans l’élaboration d’une charte des services publics qui établira les règles de bonne gouvernance dans la gestion des services publics dans les wilayas, les collectivités territoriales et les organismes publics, en plus de sa contribution à l’adoption d’autres règles qui contribueront à élever le niveau d’efficacité et de qualité du service.

Dans leurs interventions, les députés ont salué l’adoption du projet de loi car il constitue un apport important qui s’ajoute à notre arsenal juridique. Ils ont indiqué qu’en plus de sa contribution à la lutte contre la corruption, le texte rapproche le service public du citoyen, et garantit l’égalité de tous devant la loi.

Ils ont appelé à œuvrer pour favoriser une culture de chasteté financière au sein des fonctionnaires, à motiver les travailleurs qui excellent dans leur travail et à mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Les députés ont souligné la nécessité de simplifier les démarches administratives, de veiller à la qualité du service et de lutter contre les discriminations.
A_M_I


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés