Facebook
Nouakchott: Lancement du projet de formation dans le domaine portuaire   
23/03/2021

La Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Mauritanie (CCIAM) et la Chambre de Commerce d’industrie d’Aix- Marseille-Provence ont procédé conjointement, Mardi à Nouakchott, au lancement du projet de formation dans le domaine portuaire dit «Archipélago II:



Faidop financé par l’Union européenne(UE).

Ce projet, financé à hauteur de 499 millions d’euros par l’UE, devra permettre la formation de 295 jeunes, dont 260 seront insérés sur le marché du travail, et de 90 chefs d’entreprises à l’apprentissage en milieu de travail et le recyclage de 30 formateurs.

Il profitera, en outre, à 150 femmes qui suivront des cours dans le domaine de l’entreprenariat et seront l’objet d’accompagnement jusqu’à la création de leurs entreprises.

Dans un discours prononcé, par visioconférence à cette occasion, M. Ahmed Baba Ould Eleya, président de la CCIAM, a rappelé que ce projet s’inscrit dans la continuité du tournant pris par «notre institution depuis le lancement du projet Archipélago I qui accorde la priorité à la formation technique et professionnelle de notre jeunesse».

Il s’agit, a-t-il dit, du lancement effectif du projet de Formation, Accompagnement et Insertion dans le domaine portuaire (FAIDOP). Un projet qui s’inscrit, selon lui, dans le cadre du Programme africain et européen de formation professionnelle (Archipelago-FAIDOP) mis en œuvre en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’industrie d’Aix-Marseille-Provence et le Grand Port Maritime de Marseille.

«Le choix du secteur portuaire n’est pas fortuit, particulièrement dans le nouveau contexte de l’économie pétro-gazière», a rappelé le président de la CCIAM.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés