Facebook
Le FMI débloque 23,8 millions de dollars dans le cadre de son programme pour la Mauritanie   
07/03/2021

Le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué 23,8 millions de dollars dans le cadre d’un prêt à la Mauritanie afin de « répondre aux besoins sociaux et d’infrastructures tout en maintenant la stabilité macroéconomique » face à la pandémie de covid-19.



Ce montant s’inscrit dans le cadre d’un accord approuvé en décembre 2017 et qui permet à la Mauritanie d’emprunter environ 167 millions de dollars.

Le FMI a regretté dans une déclaration distribuée à Nouakchott que la crise provoquée par le covid-19 « continue d’imposer de graves difficultés humaines, économiques et sociales » à ce pays africain et a rappelé que l’économie mauritanienne s’est contractée en 2020.

Le taux de croissance du PIB de la Mauritanie était de -2% en 2020, a récemment révélé le ministre mauritanien de l’économie, Ousmane Mamoudou Kane.

Le ministre a indiqué que le commerce s’est contracté de plus de 9 %, tandis que le secteur des transports a chuté de 3 %, l’industrie manufacturière de 4 % et le secteur primaire de 5,4 %.

Dans son communiqué de presse, le FMI a également souligné que la crise provoquée par le coronavirus a généré des besoins de financement supplémentaires.

Selon les statistiques du ministère mauritanien de la santé, le pays africain a accumulé un total de 17 000 cas d’infection par des coronavirus, dont 440 personnes sont mortes, depuis le déclenchement de la pandémie en mars dernier.

D’autre part, le FMI a assuré que les autorités mauritaniennes restent attachées aux objectifs du programme de réforme économique soutenu par l’accord conclu avec le Fonds.

« Malgré les retards, les résultats ont été solides et le programme a contribué à soutenir la croissance, à améliorer les soldes budgétaires et à stabiliser la dette », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les réformes menées par le gouvernement mauritanien ont permis d’augmenter les réserves de change du pays et d’obtenir des améliorations institutionnelles significatives dans les politiques fiscales, monétaires et financières. EFE

Source : Swissinfo


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés