Facebook
Tamourt Naaj: Lancement du programme de gestion durable des zones humides   
21/02/2021

Le programme de gestion durable des zones humides a été lancé samedi dans la capitale de la commune de Tamouret Naaj, dans le cadre des festivités marquant la journée mondiale des zones humides sous le thème , " les zones humides et l’eau ".



Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre de l’Environnement et du Dévevoppement durable, Mme Mariem Bekaye, a indiqué que la Mauritanie renferme plusieurs zones humides qui se trouvent essentiellement dans les wilayas des Hodhs, de l’Assaba, du Brakna, du Trarza, de Dakhlet Nouadhibou et du Tagant.

Elle a ajouté que 4 de ces sites sont classés dans les zones de "RAMSAR", du fait de leur importance environnementale mondiale. Il s’agit, a-t-elle précisé, du Banc d’Arguin, du Parc de Diawling, de la réserve naturelle de "Chetbou" en plus de l’ensemble composé de Lebhair, de Ghabou et des réseaux hydriques des plateaux versants du Tagant.

Elle a souligné que la plupart de ces zones ne disposent pas de plans d’aménagement et de gestion. Elles connaissent aussi une dégradation marquée, suite au changement climatique et aux activités humaines, du fait de l’exploitation poussée des ressources naturelles et de la pollution des systèmes environnementaux.

La ministre a indiqué que ces zones restent néanmoins vitales, du fait de leur valeur environnementale mais aussi du fait qu’elles assurent des fonctions sociales, économiques et culturelles fondamentales pour les populations locales, à travers ce qu’offrent les nappes souterraines, l’agriculture, l’élevage, l’exploitation des produits forestiers, le tourisme et la préservation de la biodiversité.

Elle a ajouté qu’en raison de la rareté des ressources hydriques, il est important de préserver les zones humides qui nous offrent beaucoup de services qui aident à atteindre les objectifs du développement durable, grâce à la réduction du niveau de la pauvreté, à la préservation de la santé humaine et à l’amélioration de la sécurité alimentaire et hydraulique.

Elle a affirmé que son département œuvre, en collaboration avec les acteurs locaux à exécuter un programme visant à préserver les différentes fonctions que remplissent ces systèmes environnementaux de haute productivité.

Elle a noté que l’objectif essentiel de ce programme consiste à améliorer les conditions de vie des populations, suivant une approche participative pour la préservation des écosystèmes.

Elle a précisé qu’un accord de partenariat sera signé entre le ministère et la commune de Tamourt N’aaj afin de garantir la pérennité des interventions. Par ailleurs, le projet soutiendra la création d’associations locales de gestion des ressources naturelles avant de rappeler que la préservation de l’environnement est au cœur des objectifs de l’action gouvernementale disant : « œuvrons ensemble pour préserver les zones humides et leur biodiversité ».

Pour sa part, le wali du Tagant, M. Moktar Ould Hende a, dans son mot, souligné l’importance de la maintenance et de la préservation des investissements publics pour mieux en tirer profit et garantir leur pérennité.

Le maire de la commune de Tamourt N’Aaj M. Ahmed Ould Ahmed Bedda a su gré au Président de la République pour les grands projets exécutés sur ses instructions sur l’ensemble du territoire national en particulier dans sa commune et qui couvrent, entre autres, la santé, l’enseignement, l’hydraulique, les barrages et les équipements agricoles dont les populations ont bénéficié.

D’autre part, la députée El-Yekhair Mint Sid’ El Mokhtar a appelé à la nécessité de créer des projets économiques, destinés en particulier aux franges féminines et aux jeunes, afin d’assurer la continuité et la durabilité des actions de développement économique.

À la fin de la cérémonie, la ministre a suivi des pièces de théâtre et des chansons jouées par les élèves des écoles primaires de la ville qui abordent en divers termes le problème de la désertification et l’importance des efforts concertés pour protéger les zones humides et créer un environnement sain, en mettant en évidence le rôle économique de ces zones.

Le ministre a également été informé sur les produits de certaines coopératives agricoles, notamment les fruits de certains tamariniers dont certains échantillons lui ont été présentés.

Mme Mariem Bekaye a visité le village d’El Kouz et certaines zones agricoles pour voir sur le terrain l’étendue de la menace de l’avancée des dunes de sable mouvant pour les communautés locales et leurs périmètres agricoles.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président du conseil régional de la wilaya du Tagant, des autorités administratives et sécuritaires, de notables de la région, de représentants des partenaires du département de l’environnement et de plusieurs hauts fonctionnaires du ministère.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés