Facebook
Immigration : L’Espagne octroie 1,5 million d’euros au Sénégal et lui en dicte la répartition   
14/02/2021

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska, a alloué 6,5 millions d’euros au Sénégal et à la Mauritanie pour contrôler l’immigration clandestine en provenance de ces pays, rapporte moncloa.com, visité par Senego.



1,5 million pour le Sénégal

Dans le cas du Sénégal, il s’agit de 1,5 million d’euros provenant des caisses publiques qui constitueront une "aide directe au Sénégal pour financer la lutte contre l’immigration clandestine, dans le domaine de la coopération policière internationale.


6,5 millions d’euros à la Mauritanie

Sur ces 6,5 millions d’euros, la Mauritanie, l’un des pays africains qui reçoit le plus d’argent des caisses publiques espagnoles, s’octroie les cinq millions, sous forme d’aide directe.  Une coopération qui se traduit par la mise à disposition de beaucoup plus de moyens pour empêcher les migrants de quitter le pays à la recherche de meilleures conditions.

Les Espagnols précisent à quoi l’argent doit être dépensé, même si les pays qui le reçoivent l’utiliseront ensuite pour tout ce qu’ils jugent bon.

 

Aquoi l’argent doit être dépensé

"Plus précisément, la répartition des dépenses sera la suivante : 325 000 euros pour le carburant, l’huile, la réparation et l’entretien des véhicules terrestres sénégalais. 23 000 euros pour le carburant, l’huile, la réparation et l’entretien des bateaux sénégalais. 1.144.700 euros pour les indemnités journalières de subsistance du personnel participant aux opérations. 7.300 euros pour les indemnités journalières de fonctionnement (frais remboursables) de l’officier de liaison sénégalais du Centre régional de coordination des Canaries (ci-après CCRC)".
senego


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés