Facebook
Présidence de la CAF: Ould Yahya présente son programme de candidature   
14/02/2021

Le président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), M. Ahmed Ould Yahya, a présenté, samedi, son programme de candidature à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF).



C’est ce qui ressort d’une conférence effectuée samedi soir, en présence des ministres de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports, M. Taleb Ould Sid’Ahmed, et de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Mme Khadijetou Cheikh Bouka et de plusieurs présidents de fédérations africaines de football, d’anciens joueurs et de journalistes.

Lors de la présentation de son programme de candidature à la présidence de la CAF et de l’exposé de sa vision pour la réforme du football africain, le candidat mauritanien, M. Ahmed Ould Yahya, président de la FFRIM, a déclaré que son programme est le meilleur, dans la mesure où il reflète sa forte volonté d’offrir le meilleur aux fédérations, comme aux joueurs du continent africain, s’engageant à œuvrer pour un avenir prometteur du football.

Il a ajouté que la situation des joueurs, clubs et fédérations sera au centre de toutes les actions, à travers le renforcement du modèle économique et du projet sportif des clubs, au moyen de contrats de travail qui protègent tous les joueurs et leur garantissent une couverture sociale et médicale ; ainsi que l’abrogation des statuts des fédérations nationales, dans le cadre de l’enracinement de la professionnalisation du football africain, la généralisation du système d’autorisation des clubs d’une meilleure façon pour améliorer les clubs du continent.

Ould Yahya a rappelé l’existence du système de la décentralisation, au niveau de la CAF, insistant sur le fait qu’il rechercherait davantage de compétences, plus de proximité et d’influence, à travers la création d’une réelle représentation régionale dont relèvent les fédérations au niveau de chacune des différentes zones du continent afin de garder le contact avec la réalité sur le terrain pour pouvoir étudier les difficultés et prendre des décisions rapides, pertinentes, justes et efficaces.

Il a insisté sur l’importance des infrastructures et sur l’impératif de leur qualité dans son programme, pour l’épanouissement et l’attractivité de nos compétitions, pour rendre le football africain moderne et à l’avant-garde.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés