Facebook
Nouakchott: cérémonie de remise des prix de la 1ère édition du concours d'apprentissage des précis au programme dans les mahadras   
10/02/2021

Le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, mardi au Centre international de conférences de Nouakchott, la cérémonie de remise des prix de la première édition du



 concours pour l’apprentissage et la compréhension des ouvrages au programme des mahadras, destiné à appuyer le rôle celles-ci et à assurer la pérennité de leur action éducative.

Le Président de la République a remis le premier prix du concours à M. Brahim Ould Mohamed Lemine pour la récitation du Coran et de plusieurs précis portant sur les diverses lectures et écritures du Livre Saint, sur le précis de Khalil en matière de Fikh (jurisprudence), d’autres en grammaire, rhétorique, hadith, etc.

M. Brahim Ould Mohamed Lemine a étudié dans la mahadra d’Ahel Mohamed Jiddou, à Doueiraré, et dans celle d’Ahel Jiddoumou, à Khoueirira. Détenteur d’une licence de l’Institut supérieur des études et recherches islamiques (ISERI), il prépare son mémoire pour le master.

La deuxième place est revenue à M. Nour Chérif Lemana, qui a reçu son prix des mains de M. le Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal. Le second lauréat a étudié le Coran et les précis de grammaire, de langue, de littérature et de rhétorique arabes, ainsi que les fondements du Fikh, du Hadith, etc. dans différentes mahadras : Boutalhaya, Timbédra, Nebaghiya, Bir El Khair, et au Moujamaa Dar El Hijra à Nouakchott.

Le troisième prix, remis par le ministre des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel, M. Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb, a été remporté par M. Ahmed Brahim Cheikh El Hacen. Il a été primé pour sa récitation du Livre saint et son écriture selon Nafaa. Après ses premières études originelles, il a fait l’école moderne où ses études secondaires ont été couronnées par un Bac C, acquis haut la main. L’intéressé a étudié différentes disciplines des sciences islamiques : grammaire arabe, hadith, Sira (vie du Prophète, Paix et Salut sur Lui) dans plusieurs mahadras (El Ousra ; Cheikh Brahim fils de Bey Ould Haimoud, Centre de formation des oulémas, Tendjakmajik, Belghirbane). Il poursuit actuellement les études à l’ISERI.

Ce prix a été créé sur instructions du Président de la République. Premier dans son genre il consacre le rôle joué par la mahadra.

Son but est d’encourager les étudiants de cette institution à l’apprentissage et à l’excellence, tout en préservant un des symboles de la spécificité de ce pays en matière d’enseignement et en garantissant sa pérennité. La mahadra traditionnelle pluridisciplinaire qui a fait rayonner le nom du Bilad Chinguitt doit ainsi rester le creuset où se développent les jeunes talents capables de préserver son l’aura et la grandeur spirituelle de la Mauritanie en créant un espace de compétition entre les jeunes et en favorisant la maîtrise des disciplines de l’enseignement originel.

Le concours est ouvert aux étudiants de moins de 45 ans. Quarante-cinq compétiteurs, à raison de trois par wilaya ont participé à la phase finale.

Le premier lauréat a remporté un montant de 5 millions d’anciennes ouguiyas ; le deuxième, quatre millions et le troisième 3 millions. Les 42 autres ont reçu, chacun, 300 mille anciennes ouguiyas.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés