Facebook
Grippe aviaire au Sénégal: sur les marchés, éleveurs et clients s’interrogent (RFI)   
05/02/2021

Après la découverte d’un foyer dans une ferme de la région de Thiès fin décembre, la grippe aviaire a touché le parc national des oiseaux du Djoudj, au nord du pays, et causé la mort d’au moins 750 pélicans blancs.



 Des cas ont aussi été confirmés en Mauritanie, non loin de la frontière. Plusieurs Etats ont interdit l’entrée de volailles du Sénégal sur leurs territoires. C’est la première fois que le pays est concerné par la grippe aviaire. Dans la région de Dakar, éleveurs, vendeurs et clients s’interrogent.

Au marché de Grand Dakar, Galass Ngom est assis à côté de ses cages de poulets. Il les élève non loin de là. « J’ai 1300 poussins. La grippe aviaire dont on entend parler, c’est à Thiès, ils ont dit que cela n’était pas arrivé jusqu’à Dakar, je pense qu’il n’y aura pas de problème. »

L’éleveur n’exporte pas, il n’est donc pas touché par les restrictions prises par plusieurs pays de la région : Gambie, Mauritanie, Mali, et –dernier en date- Burkina Faso ont suspendu l’importation de volailles en provenance du Sénégal.

Taffa Mbaye, lui, vend des volailles au bord de la route. Les clients ne se pressent pas. « Je vends des canards, des dindons, des oies, etc… Depuis qu’on entend parler de la grippe aviaire, les clients sont pas comme d’habitude. Peut-être qu’ils ont peur ! »

Après la découverte du premier foyer fin décembre, les quelques 100 000 poules pondeuses de la ferme infectée ont été incinérées. Selon le ministère de l’Elevage, « des oiseaux migrateurs pourraient être à l’origine de la transmission ».

Habituellement grande consommatrice de poulet, Fatim préfère rester prudente. « Ça m’inquiète quelque part, parce qu’on ne sait pas très bien, quelles sont les causes, qu’est-ce qu’il faut éviter ? Je n’ai pas entendu d’informations concernant ce fléau… J’achète plutôt de la viande. »

L’enjeu économique est de taille : le Sénégal a interdit l’importation de volaille depuis 2005, ce qui a entraîné une très forte croissance de la filière avicole dans le pays.

dakarprivee


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés