Facebook
Banque Mondiale : Approbation d’une initiative visant l’annulation de la dette   
24/04/2006


"Nous avons obtenu le total des votes nécessaires pour promulguer l’initiative multilatérale de l’allègement de la dette", a indiqué le président de la banque mondiale, Paul Wolfowitz. "Les pays peuvent dès lors affecter davantage de ressources aux programmes destinés à assister directement ceux qui sont dans le plus grand besoin", a-t-il jouté. Les votes sur l’initiative multilatérale de l’allègement de la dette demeurent ouverts jusqu’au 28 avril, selon un communiqué de la banque mondiale. Initialement, 17 pays sont éligibles à l’initiative en faveur des pays pauvres les plus endettés (HIP) dont la dette doit être effacée à 100 pc. Il s’agit du Bénin, Bolivie, Burkina faso, Ethiopie, Ghana, Guyane, Honduras,
Madagascar, Mali, Mozambique, Nicaragua, Niger, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Ouganda et la Zambie. La Mauritanie est éligible pour bénéficier du programme de l’initiative HIPC, mais ne sera qualifiée à l’allègement de la dette qu’après l’exécution des réformes de gestion des dépenses publiques, selon le communiqué.
Le reste des pays pauvres ne seront éligibles à l’annulation de la dette qu’une fois les conditions requises par l’initiative HIPC accomplies. Les leaders des pays du G8, réunis en juillet 2005, au sommet de Gleeneagles (Ecosse) ont promis d’annuler la dette au profit des pays les plus pauvres et les plus endettés du monde, la plupart situés en afrique. L’effacement de cette dette sera assuré par l’Ida, la banque mondiale, le fonds monétaire international (FMI) et la banque africaine pour le développement.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés