Facebook
Nouakchott: Discussion sur les résultats de huit mois de gestion du Fonds de lutte contre le Coronavirus   
15/01/2021

Le Comité national de suivi de la mise en œuvre du Fonds de solidarité sociale et de lutte contre le Coronavirus s’est réuni, jeudi, à Nouakchott, pour discuter de la mise en œuvre des programmes du Fond.

La rencontre, qui s’est tenue au Palais des Conférences, a été consacrée à l’examen du quatrième rapport, devant être présenté à la commission en charge du fonctionnement du Fonds.

Le Comité a suivi une présentation du ministre des Finances, président de la Commission, M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi, portant sur le bilan de huit mois de gestion du fonds. Pour ce faire, il a évoqué les détails des transactions, les postes de dépenses y afférents, les contrats, les factures, l’identité des bénéficiaires, leurs adresses et la liste des institutions bénéficiaires des contrats.

Il a précisé que les membres du Comité suivront un rapport, qui consiste à analyser les postes de dépenses des décaissements de ce fonds, au terme de cette période.

Afin d’accroître la transparence, la Commission a fourni aux membres des tablettes contenant des fichiers électroniques et les liens nécessaires au suivi des décaissements du fonds.

La Cour des comptes planche actuellement sur l’étude des différents décaissements effectués au niveau de tous les secteurs bénéficiaires.

Le ministre des Finances a mentionné la grande attention que le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, porte à la lutte contre cette pandémie et à la réduction de son impact sur les citoyens.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés