Facebook
Départ du 9e détachement de la gendarmerie mauritanienne pour la République Centrafricaine   
12/10/2020

Le 9e détachement de la gendarmerie mauritanienne a quitté Nouakchott, dimanche soir, pour la ville centrafricaine de Bria pour travailler dans le cadre de la force de l’ONU pour le maintien de la paix dans ce pays frère.



 Le détachement est composé de 140 éléments: 9 officiers, 28 sous-officiers et 103 gendarmes, dont des équipes médicales et techniques.

Il comprend toutes les spécialités requises pour ce genre de missions internationales. De même, il est équipé des moyens logistiques nécessaires.

Les éléments de l’unité avaient reçu, pendant deux mois, une formation préparatoire de leurs futures missions : apprentissage des lois et normes mises œuvre par l’ONU, la défense des droits de l’Homme, la protection des minorités menacées, l’assistance aux victimes des conflits intercommunautaires.

Ils ont subi, également, des stages pratiques sur la libération d’otages, la mise sur pied de points de contrôle fixes et mobiles, la protection des personnalités importantes, les patrouilles marchantes ou mobiles et la lutte antiémeute.

Le détachement a été salué à son départ de l’aéroport international de Nouakchott Oumtounsy par le secrétaire générale du ministère de la Défense nationale, Général Mohamed Vall Ould Mayif, en compagnie du commandant du troisième bureau, Général Cheikh Diallo.

Le secrétaire général a précisé qu’il s’agit de la quatrième promotion de la gendarmerie à se rendre dans la ville de Bria pour le maintien de la paix en République de Centrafrique.

« Vous êtes appelés à respecter les instructions de vos commandants, et d’être en harmonie avec les lois suivies, sous l’égide de l’ONU. Je vous souhaite plein succès dans vos nouvelles missions. Votre présence devra constituer un apport qualitatif par rapport à ce qui était réalisé par vos prédécesseurs».

Général Maayif a enfin exhorté les éléments de la promotion à servir en tant qu’ambassadeurs de leur pays auprès de l’ONU et de préserver les acquis réalisés par les précédentes promotions. « Cela nécessite de vous des sacrifices colossaux afin de représenter dignement votre patrie et de respecter ses traditions et ses valeurs durant l’exercice de votre mission internationale. Je vous souhaite bon retour au pays après avoir acquis davantage d’instruction et d’expertise ».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés