Facebook
Nouakchott: Lancement de la deuxième étape du projet d'appui aux réseaux de sécurité sociale   
10/10/2020

Les travaux de l’atelier sur le lancement officiel des activités de la deuxième étape du projet des réseaux de sécurité sociale ont débuté, jeudi à Nouakchott



 La rencontre est organisée par la Délégation générale de solidarité nationale et de lutte contre l’exclusion (Teazour), en collaboration avec la Banque Mondiale.

Le projet en question, orienté vers l’appui du pouvoir d’achat des couches vulnérables de la société, vise à améliorer les conditions de vie des citoyens les plus pauvres, et à accélérer leur insertion sociale et économique.

Dans un mot prononcé à l’ouverture des travaux, le délégué général de la Solidarité nationale et de la Lutte contre l’exclusion, M. Mohamed Mahmoud Ould Bouasriya, a indiqué que le projet qui sera exécuté sur 5 ans, sur un financement de 70 millions de dollars américains (dont 20 millions sont une contribution de l’Etat Mauritanien), permettra d’appuyer les efforts du gouvernement orientés vers couches ciblées.

Ii a précisé que le projet permettra d’appuyer et d’élargir les composantes principales du programme des réseaux de sécurité sociale, à travers le parachèvement du processus du registre social, le développement de son approche et le renforcement de ses outils, d’une part, et pour qu’il acquière, d’autre part, un mécanisme d’actualisation efficace garantissant d’obtenir facilement et immédiatement des données globales et précises sur toutes les couches ciblées par les programmes de développement, notamment celles concernées par la sécurité sociale et l’amélioration de l’accès aux services essentiels.

Il a insisté sur l’élargissement du programme "Tekavoul" pour les aides en argent pour la réalisation des objectifs nationaux en la matière, à l’horizon 2024, c’est-à-dire l’augmentation du nombre bénéficiaires, devant atteindre 100 000 familles, et la hausse des valeurs des aides trimestrielles, de 15 à 36 000 anciens ouguiyas.

Il a, enfin, remercié les partenaires au développement, notamment la Banque Mondiale, le gouvernement britannique, l’Agence française de développement et le gouvernement allemand pour pour leurs appuis généreux et constants à notre pays dans l’exécution des programmes de développement gouvernementaux, notamment ce programme qui aura un grand impact sur les couches les plus nécessiteuses de la société.

De son côté, la représentante résidente de la Banque mondiale en Mauritanie, Mme Christina Santos s’est déclarée heureuse d’assister au lancement officiel des activités du projet des réseaux de sécurité sociale, qui revêtent une importance particulière dans cette conjoncture marquée par la pandémie du coronavirus, et ce qu’elle exige comme mécanismes d’intervention dans le domaine de la protection sociale.

Elle a en outre insisté sur l’importance de l’existence de programmes de protection sociale au profit des couches sociales les plus vulnérables, pour leur permettre de faire face aux crises découlant des catastrophes.

Elle a, enfin, noté que le gouvernement mauritanien était conscient de cette importance lorsqu’il a adopté la convention de protection sociale, en 2014, avant de passer en revue les domaines de coopération entre la Mauritanie et la Banque mondiale qui comprennent l’accès aux services de l santé et d’enseignement, deux piliers essentiels pour parvenir au bien-être.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés