Facebook
Mauritanie Covid-19 : Quel impact pour les mesures barrières ?   
29/09/2020

La Mauritanie à l’instar des pays du monde, a été touchée par la pandémie du Covid-19.  A la date du 23 septembre 2020, 7425 cas enregistrés dont 7028 guéris et 161 décès. Ces chiffres délivrés par le ministère de la Santé, donnent une idée des dispositions prises par les ...



... Autorités nationales pour endiguer la propagation de l’épidémie du Coronavirus.
 La Covid-19 a sévi partout dans le monde. La Mauritanie n’a pas été épargnée par la pandémie. Le premier cas a été signalé le 13 mars 2020 et les autorités ont pris une série de mesures de défense dont l’annulation des vols commerciaux en provenance de l’extérieur, la fermeture des frontières, le confinement, l’interdiction d’attroupement, l’instauration d’un couvre-feu.  Dans la lancée, le gouvernement a mis des commissions et sous commissions pour le suivi de la situation alimentaire et du stock des médicaments pour faire face à l’épidémie. Des campagnes de sensibilisation des populations aux gestes barrières ont été organisées partout dans le pays et les recommandations du gouvernement, en matière de prévention contre la pandémie, ont été engagées par les autorités et la société civile.


Une campagne de sensibilisation tout azimut
Dans le cadre de la prévention de la maladie, les autorités mauritaniennes qui ont pris le taureau par les cornes, engageant avec les acteurs de la société civile, des campagnes de sensibilisation visant à conscientiser les populations de l’existence de la maladie et des mesures à prendre pour éviter la contamination.
 La campagne de sensibilisation qui a été lancée dès le mois de mars 2020, immédiatement après le premier cas de covid-19, a consisté à aller vers les populations cibles. Il s’est agi de mettre à la disposition des populations, du matériel sanitaire et des kits alimentaires. Même si des dispositions contraignantes n’ont pas été prises (amendes) pour dissuader les récalcitrants, des mesures barrières ont été inculquées aux populations pour couper la chaîne de contamination de la pandémie. Cela s’est matérialisé par la mise à disposition des kits sanitaires de protection comme les masques, les gants, le gel antibactérien, le savon, du matériel de maison comme les seaux, les futs et autres récipients utiles à cet effet, mais également des produits alimentaires (riz, huile, pâtes alimentaires …) pour aider à la résilience des populations face à la Covid-19.   D’autres mesures ont été prises notamment le respect de la distanciation sociale dans les lieux de rassemblement publics, les milieux professionnels et dans le transport public de personnes.  Il s’y ajoute l’arrêt des transports interurbains.
 
La société civile et les mesures barrières
Le travail de la société civile a été salutaire dans le cadre de la sensibilisation et  de l’accompagnement des populations pour faire face à la situation. Des Ongs nationales regroupées autour d’une plateforme avaient lancé une campagne de sensibilisation à Nouakchott et à l’intérieur du pays.  Outre les messages de sensibilisation sur le port des masques, l’utilisation du gel antibactérien, la pratique de la distanciation sociale, les associations de la société civile ont mis à la disposition des populations nécessiteuses des produits alimentaires. Le couvre-feu qui démarrait de 18h à 6h du matin et évoluait en fonction de la situation, n’a pas permis aux petits commerçants et autres travailleurs de nuit de gagner leur pain. Des ateliers et garages qui ont été également fermés ont mis leurs propriétaires  au chômage technique.
Les Ongs internationales  et autres institutions étrangères n’ont pas été en reste. Parmi leurs actions, il faut citer celle, opportune,  organisée par l’Unicef en collaboration avec le Réseau des Journalistes mauritaniens des droits de l’homme. Ce partenariat a été basé sur des actions de sensibilisation aux mesures barrières a produit l’effet escompté.  L’impact était en effet certain avec des populations qui ont compris le danger de la maladie et qui ont assimilé les mesures de prévention à prendre pour se protéger contre le virus du covid.19.
 
Les médias aussi …
La presse également a joué sa partition dans la sensibilisation des citoyens par rapport à l’utilisation des mesures barrières. Les médias mauritaniens ont quasiment amélioré leurs programmes pour s’adapter à la pandémie. Des sketches, des messages de sensibilisation sur les mesures barrières sont toujours déroulés dans la presse écrite et électronique, les radios et télévisions nationales du pays. La situation quotidienne de la maladie est relayée à travers les médias ainsi que les dispositions et recommandations prises par le gouvernement en vue de freiner la chaîne de contamination de la maladie. Tout comme des messages, les mesures barrières sont vulgarisées de façon permanente pour mieux sensibiliser et conscientiser les citoyens sur les dangers et les risques de contamination de la pandémie.
 
Les mesures barrières, un autre comportement
 La circulation de l’information a très vite permis aux Mauritaniens de prendre la mesure des choses. Frappés par des images qui montrent l’ampleur de l’épidémie dans le monde, des déclarations de décès de proches, d’amis et de personnalités connues de la scène publique, ont en effet vite développé l’instinct de peur et celui de survie en Mauritanie, poussant les populations à user des mesures pour éviter la contamination.
Aujourd’hui, les Mauritaniens ont changé de comportements à cause de la maladie et grâce à l’utilisation des mesures barrières. Plus d’accolades ou d’autres contacts connus des mauritaniens qui marquaient les civilités traditionnelles. Port régulier du masque. Le port du voile chez les femmes et l’utilisation du turban des hommes, ont constitué un facteur aidant pour limiter la contamination du coronavirus.
Toutefois, à ce jour, la situation n’étant pas encore entièrement maîtrisée ni dans le monde et encore moins en Mauritanie, l’adoption des mesures barrières doit rester de mise. Car, le virus continue de sévir encore dans le monde. C’est ce qui explique en partie que les autorités mauritaniennes n’ont pas  lâché prise en maintenant les frontières fermées à quelques exceptions près.
Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés