Facebook
Journées de réflexion de l'AMI: Un consensus sur la nécessité de professionnaliser la pratique journalistique   
03/08/2020

Les conférenciers des journées de réflexion intitulées ’’l’agence mauritanienne d’information (AMI): évaluation et perspectives’’ ont été unanimes pour s’accorder sur la nécessité de professionnaliser la pratique journalistique et



d’accompagner les changements successifs intervenus dans le domaine de l’information et de la communication.

Cet objectif ne peut être atteint qu’avec la formation et la promotion continue des compétences et expertises des journalistes et la mise à disposition des moyens humains et matériels indispensables pour hisser la profession au niveau des espoirs et aspirations du peuple mauritanien.

Le premier jour de ces journées de réflexion a donné lieu à la présentation de deux conférences, dont la première portait sur le sujet de la pratique journalistique où M. Moussa Ould Hamed a fait une présentation détaillée centrée sur la professionnalisation de la pratique journalistique abordant la réalité de la presse mauritanienne et les défis et obstacles les plus importants auxquels elle est confrontée, proposant quelques solutions importantes pour la promotion du métier de journaliste dans notre pays.

La conférence a été suivie par les commentaires de Cheikh Ould Bouasriya, Moussa Samba Sy et Hindou Mint Ainina, convenant tous de la nécessité d’organiser et de réformer le champ médiatique, notamment à la lumière des nouvelles orientations des hautes autorités du pays qui ont exprimé, à plusieurs reprises, leur volonté sincère à cet égard.

La deuxième et dernière conférence de la première journée portait, elle, sur l’évaluation de l’action de l’Agence.

Le conférencier, Ely Ould Abdallah, a évoqué les circonstances de la mise en place de cette ancienne institution et les défis les plus importants auxquels elle était confrontée à ses débuts, en particulier après la fusion en son sein des journaux ’’Chaab’’ et ’’Horizons’’.

La conférence a fait l’objet de commentaires de MM : Ahmed Salem Ould Mokhtar Salem, Yahfdhou Ould Zein et Ahmed Mohameden Abdarrahmane. Son rapport final est revenu à Ahmed Taleb Ould Maaloum.

Les conférenciers ont éclairé l’assistance sur le processus qui a commencé depuis la création de l’AMI, les conditions qui ont entouré sa naissance, les défis confrontés et les obstacles transcendés au cours des premières étapes. Ils ont relevé l’absence des nouvelles internationales dans le fil de l’Agence en raison de la difficulté qu’il y a de concurrencer les agences internationales faisant que l’AMI axe désormais sur les nouvelles régionales pour éviter une centralisation excessive des nouvelles. Ils ont souligné l’importance du multimédia qui s’impose sur la scène médiatique, ce qui a conduit l’Agence à créer une plate-forme numérique et une unité de production audiovisuelle.

Les participants ont souligné l’importance pour l’agence de défendre le citoyen et l’Etat mauritanien à l’intérieur du pays et à l’extérieur, en diffusant les nouvelles telles quelles sans amplifier ni réduire.

Les conférenciers ont conclu sur l’importance que revêt la formation des ressources humaines pour suivre le rythme des développements rapides dans le domaine de la technologie et rendre disponibles les ressources financières nécessaires pour rehausser le service de l’information au niveau des espoirs et des aspirations du peuple mauritanien.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés