Facebook
Futur aéroport international de Nouakchott : Encore au point mort?   
18/04/2006

Ainsi à partir d’août 2005, une année était prévue pour les études et deux années pour l’exécution. Malgré une mission de la partie chinoise réalisée en janvier 2006, les autorités mauritaniennes en charge du dossier semblent traîner les pieds pour le recrutement de l’assistance technique devant accompagner le processus.



 Et d’ailleurs convenait-il de commencer par l’assistance technique alors que l’étude pour la réalisation de l’aéroport de Nouakchott est encore au stade d’avis de manifestation d’intérêt? En somme, au point mort comme on dit!
De plus, il semble aussi que l’aspect gestion ne sera pris en compte alors qu’il doit être pris en considération car il faudra dés à présent songer à un autre opérateur que la Société des Aéroports de Mauritanie (SAM).
En outre, nous savons qu’il a été confiné par décret, à ce futur aéroport une zone d’influence du PK 7 sur la route de Nouadhibou jusqu’au PK 45. C’est la zone technique comportant des zones industrielles et de tourisme. Mais un aussi grand espace fait penser qu’on songe à construire une nouvelle ville aux alentours de Nouakchott. Ce qui posera des problèmes environnementaux et exigera la fourniture de services de bases comme l’électricité, l’eau et l’assainissement. Compte tenu de la dimension du projet accompagné de la création d’une ville nouvelle des observateurs appellent déjà à son ancrage à la Présidence. Car les villes nouvelles ne doivent pas constituer de nouvelles banlieues, au contraire, elles doivent être inspirées d’exemples comme Dubai (un exemple de réussite urbanistique, rendu possible par une manne pétrolière). L’absence de normes, conjuguées aux insuffisances du secteur des bâtiments et travaux publics ( BTP) chez nous, devraient nous pousser à prendre des gardes fous pour le développement de nos futures zones urbaines.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés