Facebook
Lutte contre la désertification et la sécheresse: L’AMDC, PEECO et le Réseau des associations de jeunes célèbrent la journée mondiale   
18/06/2020

L’Association Mauritanienne pour le Développement Communautaire (AMDC), l’Ong Protection de l’Environnement et de l’Ecosystème (PEECO) et le Réseau Régional des Associations de Jeunes ont célébré, ce 17 juin 2020 dans la moughataa de Dar Naim, la journée ...



... mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du maire de la commune de Dar Naim, du représentant de la direction de la protection de la nature, de l’inspecteur départemental de l’environnement, du chef de division environnement de Dar Naim et des présidents des trois associations.
D’emblée, le président de l’AMDC, Mr Lemrabott Abdel Wedoud, s’est réjoui de la présence des responsables du secteur et du maire de la commune de Dar Naim. Il a aussi salué le climat dans lequel les trois associations ont travaillé en vue de la célébration de cette journée. Toutefois, il a mis l’accent sur l’intérêt de protéger l’environnement et les écosystèmes, appelant ainsi tous les acteurs et les populations notamment les jeunes à s’engager dans la lutte contre la désertification et la sécheresse.
Pour sa part, le maire Mr Mome Khotob a souligné l’importance de cette journée célébrée à travers le monde. Il s’est réjoui du déroulement de la cérémonie dans sa commune et exprimé toute sa disponibilité à œuvrer avec les populations de sa commune pour la sauvegarde de l’environnement et lutter contre la dégradation de la nature et des écosystèmes. De son côté, Mr Ahmedou Baba de la Direction de la protection de la nature, a souligné l’importance de l’arbre dans la protection et la sauvegarde de l’environnement tandis que l’inspecteur départemental de l’environnement a mis l’accent sur la protection de l’environnement dans la moughataa en ce sens que cela contribue à la santé des populations.
Quant à Nigel Imonieya, président de l’Ong PEECO, il est revenu amplement sur l’importance de la journée dont le thème est : « Aliments, fourrage, fibre : production et consommation durable ». Il a ainsi expliqué pourquoi les jeunes doivent se mobiliser pour la protection de l’environnement. En clair, «ce n’est pas parce qu’on est dans un pays désertique que l’environnement ne doit pas être protégé. Loin de là » dit-il. C’est d’ailleurs tout le sens de l’organisation de cette journée pour sensibiliser les acteurs du domaine, les populations notamment les jeunes à prendre conscience de leur responsabilité pour la protection et la sauvegarde de l’environnement.  Ce qui a permis à Hassan Ahmed Innala, président du réseau régional des associations de  jeunes, de souligner tout l’engagement de la jeunesse pour lutter contre la dégradation de l’environnement et des écosystèmes.
L’activité ayant lieu dans un contexte dominé par la covid-19, Mr Nigel a profité de l’occasion pour mettre l’accent sur les mesures de protection et de prévention de la pandémie du Covid-19 tout en exhortant les population à prendre davantage des dispositions pour arrêter la chaine de contamination de la maladie.
Tous les intervenants ont été unanimes sur l’importance de protéger l’environnement en luttant contre la désertification et l’avancée de la sécheresse.  C’est là tout le sens de l’AMDC créée en 2017 dont l’objectif est de lutter contre l’avancée des dunes, la désertification, la pollution des plages, l’incivisme et ce, à travers l’organisation des campagnes de sensibilisation, des ateliers et des conférences pour conscientiser les citoyens sur la problématique.  Un travail reconnu par les départements ministériels concernés notamment les Ministères de l’environnement et du développement durable, de la Jeunesse et des Sports ainsi que celui du Pétrole et de l’énergie qui ont tous formulé des recommandations à l’AMDC pour sa mission combien importante et exaltante.
Un film a été projeté pour montrer la campagne de plantation des arbres organisée par l’AMDC et ses partenaires dans certaines zones de Nouakchott et leur détermination à lutter contre la désertification et la dégradation de l’environnement. Cette campagne prévoit la plantation de 400 arbres à Nouakchott et environs.
Et pour boucler la boucle, un sketch de sensibilisation sur la prévention du Covid-19 a été déroulé par les jeunes d’ASEC (Access Suden Echange Club) du centre Sahara English.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés