Facebook
Signature d’un accord entre l’État mauritanien et Kinross Taziast   
16/06/2020

Un accord a été signé, lundi matin, lors d’une visioconférence, au ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Mines à Nouakchott, entre l’État mauritanien et la société Kinross Taziast.



 L’accord garantit des avantages économiques importants au pays, plus de transparence dans la gestion et assure une meilleure exploitation, dans le cadre de la mise en œuvre du programme de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, que le gouvernement du Premier ministre, M. Ismail Bedde Cheikh Sidiya s’attelle à mettre en œuvre.

L’accord, fruit de négociations engagées en janvier 2020, a été signé entre le gouvernement mauritanien et Kinross Gold Corporation (la société mère de Kinross Taziast) par le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, M. Mohamed Ould Abdel Vettah, et M. Paul Rollinson, PDG de Kinross Gold Corporation.

Grâce à cet accord, qui sera finalisé dans un délai maximum de trois mois, notre pays réalisera des gains qualitatifs dont les plus importants sont :

- Augmenter les revenus de l’État provenant de la mine Kinross Taziast en adoptant un nouveau mécanisme qui permet de lier la valeur des redevances au prix de l’or sur le marché mondial, où la nouvelle redevance oscille entre 4 et 6,5% des ventes au lieu de la redevance fixe de 3% qui était précédemment appliquée. Cela permettra à notre pays de doubler ses revenus financiers de la mine de Taziast.

-Représenter l’État au conseil d’administration de l’entreprise pour élever le niveau de coopération et de concertation sur les voies de décision, car il a été décidé d’impliquer l’État dans les instances décisionnelles supérieures de l’entreprise en ayant, pour la première fois, des représentants au conseil d’administration de toutes les branches de Kinross Mauritanie.

-L’octroi d’un permis d’exploitation de la mine de Taziast sud, Sitza, avec des conditions améliorées qui permettront d’atteindre l’un des objectifs les plus importants du secteur pour accroître la contribution de l’État aux grands projets de nature stratégique. Par conséquent, les termes de l’accord stipulent que l’État participera à ce projet à un taux de 15%, qui sera garanti sans qu’il soit nécessaire de mobiliser des ressources financières par l’État, tout en veillant à ce que le taux de participation futur puisse atteindre 25%.

- Paiement de 25 millions de dollars au Trésor public à titre de règlement de certains des points en suspens.

- Accroître la contribution de l’entreprise au renforcement des capacités et de la formation nationales et à l’amélioration des performances de la nouvelle Agence nationale de recherche géologique et de propriété minière en fournissant chaque année un demi-milliard d’ouguiyas anciennes au profit des institutions affiliées au secteur, à condition que ce soutien se poursuive tout au long de la période de production.

-Favoriser les entreprises nationales et accroître leur implication dans la mise en œuvre du plan du secteur minier pour les soutenir et augmenter leurs revenus.

- Accord pour développer des projets en attente, selon de nouvelles conditions et un calendrier précis, avec un engagement à impliquer l’Autorité nationale de la recherche géologique et de la propriété minière, l’amélioration continue des conditions de travail et l’augmentation des taux d’emploi des nationaux.

-Le règlement de certains points liés à la gestion et à l’importation d’articles exonérés de taxe, la programmation des arriérés dûs à l’entreprise et liés à l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée ; il s’agit d’un montant de 1,6 milliard MRU qui sera payé sur une période de 5 ans, à compter de 2021.

Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines a affirmé, dans un discours à cette occasion, que la signature de cet accord reflète la volonté de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, et ses directives pour valoriser et préserver les ressources nationales et maximiser leurs répercussions sur les conditions de vie des citoyens et encourager les investissements. Le ministre a remercié les experts qui avaient travaillé dur au cours des derniers mois pour conclure l’accord dans une atmosphère d’ouverture et de partenariat.

À son tour, le PDG de Kinross Gold Corporation, M. Paul Rollinson, a remercié Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et le gouvernement mauritanien à l’occasion de la signature de ce nouvel accord, qui apporterait des avantages croissants à la Mauritanie et fournirait une base solide pour une stabilité à long terme et un partenariat mutuellement bénéfique.

Il a ajouté que cet accord favorise un environnement positif pour les investissements étrangers et contribue à développer l’industrie minière en Mauritanie et à soutenir la prospérité économique à l’avenir.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés