Facebook
Discours du Président de la République à l’occasion du mois béni de Ramadan   
24/04/2020

A l’occasion du mois béni, le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazwani, a fait une adresse à la Nation dans laquelle il a souligné que le Ramadan intervient cette année à un moment où, à l’instar des autres pays du monde, notre pays fait face à la pandémie du coronavirus.



Il s’est félicité des efforts engagés dans la lutte contre ce fléau ; efforts couronnés, jusqu’ici, de succès, grâce, tout d’abord, à la mansuétude et l’aide d’Allah et, ensuite, à la prise de conscience, au sens de responsabilité et à la preste réactivité des citoyens aux dispositions préventives ainsi qu’à la solidarité, à l’entraide et à l’esprit de sacrifice du corps médical et des forces armées et de sécurité dont l’action a été une parfaite illustration de l’élan d’engagement national.

Le Président de la République a convié les Ulémas, les médecins et les hommes de culture qui animent ce mois par la diffusion des enseignements de notre religion islamique et de ses valeurs de tolérance, à mettre l’accent sur les dangers du covid-19 et sur la nécessité d’observer constamment les règles de précaution et les mesures de prévention, dans le respect scrupuleux des consignes et des recommandations des experts de santé.

Voici le texte intégral du discours :

« Au Nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux Prière sur Son Honorable Prophète
Citoyens, Citoyennes,

Nous accueillons, demain, mes chers citoyens, le premier jour du mois de Ramadan, mois béni au cours duquel le Coran a été révélé pour guider les gens sur le droit chemin, mois aussi de bonté, de bénédiction, de miséricorde et du pardon.

En cette heureuse occasion, je vous adresse mes chaleureuses félicitations, implorant Allah le Tout Puissant de nous aidé à observer son jeûne, d’exaucer nos prières nocturnes subrogatoires et d’accepter nos bonnes actions.

Citoyennes, Citoyens.

Le Ramadan de cette année intervient à un moment où, à l’instar des autres pays du monde, nous faisons face à la pandémie du coronavirus. Cependant, Allah en soit loué, nous faisons partie, jusqu’ici, des pays les moins affectés par ce fléau grâce, tout d’abord, à la mansuétude et l’aide d’Allah, et grâce, ensuite, mes chers concitoyens, à votre prise de conscience, à votre sens de responsabilité et à votre preste réactivité aux dispositions préventives ainsi qu’à la solidarité, à l’entraide et à l’esprit de sacrifice de notre corps médical et de nos forces armées et de sécurité dont l’action a été une parfaite illustration de cet élan d’engagement.

Je remercie Allah pour le rétablissement de la dernière personne infectée par le coronavirus dans notre pays, tout en réaffirmant que le danger persiste encore en raison de l’intensification et de la propagation de ce fléau, même si cela est à des degrés différents, dans de nombreuses régions du monde. Je tiens à affirmer que le risque pandémique existe toujours, en raison de la croissance et de la propagation de cette maladie, bien qu’à différents niveaux, dans de nombreuses régions du monde, y compris la nôtre. Par conséquent, cette situation implique, de notre part, davantage de vigilance et de précaution.

A cet effet, je convie nos Ulémas, nos médecins et nos hommes de culture qui nous ont habitués à animer ce mois par la diffusion des enseignements de notre religion islamique et de ses valeurs de tolérance, ainsi que par la sensibilisation et l’éducation à la santé, à élargir leurs actions, cette année, en mettant l’accent sur les dangers de ce fléau et sur la nécessité d’observer constamment les règles de précaution et les mesures de prévention, et de respecter scrupuleusement les consignes et recommandations sanitaires et toutes autres dispositions prises dans ce sens.

Citoyennes, Citoyens

La consolidation de notre unité nationale et le renforcement de notre solidarité sur la base des insignes valeurs et enseignements que véhicule le Ramadan, ne sont pas seulement un moyen efficace pour faire face aux dangers de la présente pandémie, mais également un préalable indispensable à la réalisation de notre aspiration à la justice sociale et au développement économique durable.

C’est pourquoi, en ce mois béni, je vous invite à promouvoir les valeurs de tolérance, de fraternité et de solidarité, implorant Allah le Tout Puissant d’épargner à notre pays et à l’ensemble du monde cette pandémie, et de nous faire revivre encore le mois béni, et à toute la Oumma islamique, dans la paix, la bénédiction et la félicité.
Je vous remercie.

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous»


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés