Facebook
Nouakchott: Inauguration d'un espace-test agricole ''Jenna''   
22/04/2020

Le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sport, Dr. Taleb Ould Sid’Ahmed, a inauguré, mercredi à Nouakchott, l’espace-test agricole "Jenna" financé par l’Union Européenne, dans le cadre du programme SAFIRE



 (Sécurité alimentaire-Formation-Insertion-Résilience-Emploi).

L’espace vise à accompagner des porteurs de projets souhaitant mettre en place une activité de production agropastorale (maraichage,
fourniture d’intrants, transformation et commercialisation).

L’activité s’inscrit dans la lutte contre le COVID-19 et ses conséquences socioéconomiques. Elle permettra de générer des revenus
pour les porteurs de projets et leurs familles, et de promouvoir la production maraichère nationale en milieu urbain, afin de contribuer à
l’approvisionnement du marché local face aux turbulences du commerce international.

Les porteurs de projets, notamment des jeunes et des femmes issus des milieux vulnérables, pourront évaluer la rentabilité de leurs
activités en conditions réelles, et bénéficieront, pendant neuf mois, de différents appuis.

Ces appuis porteront sur les moyens nécessaires à leurs activités, la formation technique sur les pratiques agro-écologiques et
l’accompagnement individuel et collectif pour la gestion et l’orientation stratégique de leur activité.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le ministre a indiqué que le projet est d’une grande importance, car il offre des
emplois aux jeunes dans le domaine agricole Dr. Taleb Ould Sid’Ahmed a exhorté le peuple mauritanien à changer de
comportement, et à s’orienter vers les secteurs porteurs d’emploi comme la pêche et l’agriculture. Le ministre a enfin affirmé que son
département est disposé à aider les jeunes qui veulent contribuer au développement du pays.

De son côté, le chef de la Délégation de l’Union Européenne, SEM. Giacomo Durazzo, a exprimé la disponibilité de son institution à aider
la Mauritanie dans sa lutte contre le coronavirus.

Le maire de Ryad, Dr. Abdellahi Ould Idriss a précisé que le projet a démontré l’intérêt accordé aux jeunes de sa commune, considérée la
plus pauvre de Nouakchott. Il a ajouté que leur implication dans l’agriculture contribue à la réalisation de l’autosuffisance
alimentaire du pays.

Le programme SAFIRE en Mauritanie, qui intervient au Guidimakha, au Gorgol, au Trarza, au Brakna, aux deux Hodh et à Nouakchott, est
financé à hauteur de dix millions d’euros par le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique pour une durée de quatre ans (2019-2023). Il
permet l’insertion socio-économique, la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et la promotion des complémentarités
économiques et sociales entre les territoires urbains et ruraux ainsi que les opportunités économiques liées aux dynamiques migratoires.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés