Facebook
Le coronavirus progresse en Afrique, plusieurs pays suspendent leurs liaisons avec l'Europe   
17/03/2020

Au sommaire du Journal de l’Afrique de ce lundi 16 mars, la progression du coronavirus sur le continent. La majorité des pays africains sont désormais touchés par le Covid-19.



 Lundi, le Bénin et le Liberia ont confirmé avoir détecté des premiers cas de coronavirus.

 Avec 25 cas patients actuellement traités, le Sénégal est le pays le plus touché d’Afrique de l’Ouest. Pour faire face à la propagation du Covid-19, les autorités ont annoncé la suspension des liaisons aériennes avec la France, l’Italie et cinq autres pays d’Europe et d’Afrique du Nord. Le point avec notre correspondant à Dakar, Sarah Sakho.

L’Algérie, qui a enregistré quatre décès dus au coronavirus et a officiellement détecté 54 cas, a également décidé de couper à partir de jeudi toutes les liaisons aériennes et maritimes avec l’ensemble des pays européens, ainsi qu’avec six capitales africaines, afin de tenter de contenir la pandémie.

Enfin, en Afrique du Sud, où le chef de l’Etat évoque un "désastre national", les vols à destination et en provenance des pays les plus touchés sont suspendus. Reportage de notre correspondante, Caroline Dumay.

Également dans l’actualité du continent ce lundi : la libération, dimanche à Kinshasa, de l’ancien chef de guerre congolais Thomas Lubanga, premier condamné dans l’histoire de la Cour pénale internationale (CPI). Il vient de purger l’intégralité de sa peine. Sa condamnation avait permis d’ouvrir la délicate procédure des réparations pour les victimes. Les précisions de notre correspondant à Kinshasa, Clément Bonnerot.

france24


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés