Facebook
1ère Edition de la Foire de l’intégration africaine : Pour le renforcement de l’intégration économique régionale des femmes   
11/03/2020

L’Association Mauritanienne pour la Promotion de l’Education de la Fille (AMPEF), organise du 15 au 25 mars 2020 à Nouakchott, la première Foire de l’Intégration économique régionale Africaine de Mauritanie (FIAM). Une trentaine de participants venus du Bénin,...



... du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Mali, du Niger et du Sénégal sont déjà à Nouakchott. Cette Foire s’organise sous le thème : «Le renforcement de l’intégration Economique régionale des femmes à travers le développement des échanges commerciaux».

Ils sont une trentaine de participants, hommes et femmes en majorité à prendre part à cette foire de l’intégration économique régionale des femmes africaines. Cette rencontre organisée par l’AMPEF qui regroupe des femmes mauritaniennes opératrices dans plusieurs domaines d’activités, est une opportunité d’échange et de réflexion sur la participation de la femme dans l’intégration africaine au moment où nos pays s’engagent dans la promotion de l’entreprenariat féminin.
Le Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille (MASEF),
qui s’est doté d’une stratégie nationale pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin, accompagne et soutient cette foire. Car l’objectif général de cette stratégie, est «d’améliorer le cadre institutionnel et juridique pour stimuler l’entreprenariat chez les jeunes, assurer un meilleur accès des femmes et des filles aux moyens de production, de promouvoir les opportunités d’auto-emploi chez les femmes et les filles, encourager la vente des produits féminins et renforcer les capacités techniques des femmes chefs de projets » a indiqué Mme Camara Salimata Sy, présidente de l’AMPEF. 
En organisant cette Foire, la Mauritanie, à travers l’AMPEF et un groupement de 152 coopératives féminines présidée par Mme Salka Mint Boutarvaya, qui abritent la première édition, manifeste sa volonté d’accompagner et d’appuyer l’intégration de la femme mauritanienne dans de vastes ensembles économiques régionaux viables.
Ces participants à la Foire s’activent dans la commercialisation des produits alimentaires et biotiques pour le traitement de différentes maladies.

Pourquoi une Foire régionale ?
L’organisation de cette FIAM répond à un besoin réel de contribuer à la promotion de l’intégration économique régionale des femmes en favorisant les échanges commerciaux féminins et assurer la protection des initiatives féminines locales. Il s’agira également de faire l’état des lieux du dispositif juridique et réglementaire dans le domaine économique et commercial.
Cette Foire régionale permettra en outre, aux participants non seulement de commercialiser leurs produits mais d’échanger des expériences sur la transformation de certains produits alimentaires et bio au profit des populations. La FIAM  qui coïncide avec la célébration de la journée internationale de la femme, le 8 mars, a accompagné le MASEF à Atar avec en toile de fond, la mise en valeur de l’entreprenariat féminin africain.

Des exposants et des produits divers ...

Parmi les produits qui seront exposés lors de cette Foire, figurent en bonne place les produits pour le traitement à base de plantes naturelles, de certaines maladies comme le diabète, l’hypertension, l’hémorroïde, la stérilité, le fibrome, l’ulcère d’estomac, l’épilepsie,  … Le Dr Ipolite Gbede du Bénin et Mr Nourou Lawali du Niger qui accompagnent les femmes exposantes africaines, sont des guérisseurs traditionnels avec une expérience avérée sur les traitements de certaines maladies considérées incurables.
Si certains participants ont dans leurs bagages des produits alimentaires à base de céréales intéressants pour la consommation et l’amélioration des conditions de vie, comme Sanogo Salimata du Burkina Faso (10 ans d’expérience), Awa Ba et Ké Dieng du Sénégal, d’autres ont du textile comme Radiatou Mama du Bénin avec les pagnes traditionnels béninois. Quant à Fatoumata Traoré du Mali, elle détient les secrets de femmes pour la reproduction tandis que la voyante Traoré Aminata de la Côte d’Ivoire, se vante de ses capacités et de ses médicaments pour le traitement efficace à l’aide des produits bio.
Du côté des femmes mauritaniennes qui ont accueilli leurs sœurs africaines, elles ont mobilisé plus d’une centaine de coopératives de Nouakchott et de l’intérieur pour l’exposition des produits artisanaux et agro-alimentaires mauritaniens.
C’est dire que la première édition de la FIAM promet des expositions diverses au menu alléchant pour les mauritaniens et/ou certains intéressés par le traitement des maladies qui hantent leur sommeil.
L’AMPEF qui met les bouchées doubles pour le bon déroulement et la réussite de la FIAM, ne ménage aucun effort pour créer un cadre propice d’échange d’expérience au service de l’entreprenariat féminin africain.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés