Facebook
Coronavirus: la Mauritanie renvoie 15 touristes italiens dans leur pays   
05/03/2020

RFI- En Mauritanie, 15 touristes italiens ont été reconduits chez eux dimanche. Les autorités du pays l’ont annoncé mercredi 4 mars.



Ces voyageurs ont tenté de se soustraire aux mesures de confinement mises en place par les autorités sanitaires mauritaniennes suite à l’épidémie de nouveau coronavirus.

 C’est à plus de 90 kilomètres de Nouakchott que le groupe de touristes italiens a été intercepté. Le matin même, ils séjournaient encore dans un hôtel de la capitale, où ils devaient attendre pour être placés en confinement.

Depuis février, les autorités sanitaires ont mis en place des procédures de précaution. Les voyageurs en provenance de pays à risques doivent être placés à l’isolement, une quinzaine de jours. Or, l’Italie a enregistré plus de 3 000 cas et plus d’une centaine de décès.

Arrivés à l’aéroport de Nouakchott, les touristes italiens affirment ne pas être au courant de ces mesures sanitaires. Ils acceptent d’abord le confinement, puis prennent la tangente le lendemain matin, avec leur guide, en direction de l’Atar, dans le nord du pays, pour continuer leur périple touristique.

« Ils ont tenté le coup, explique bon joueur, Abdelkader ould Ahmed, porte-parole du ministère de la Santé. Mais la Mauritanie applique le même protocole que la plupart des pays du monde. Il n’y a pas de raison de s’y soustraire ». Raccompagnés à leur hôtel, les touristes italiens ont préféré être renvoyés chez eux, plutôt que d’attendre la fin du confinement.



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés