Facebook
Fidexca/Faucon (Bénin) va auditer le projet d’appui aux négociations des projets gaziers mauritaniens   
03/03/2020

Le consortium béninois Fidexca/Faucon basé à Cotonou est recruté ce mardi 25 février pour auditer le Projet d’appui aux négociations des projets gaziers et au développement des capacités institutionnelles de la Mauritanie (PADG) 



 initié par le ministère du Pétrole de l’Energie et des Mines suite à la découverte du champ gazier Grand Tortue/Ahmeym à cheval entre la Mauritanie et le Sénégal  et financé par la Banque mondiale à hauteur de 20M$.

Une première puisque que tous les marchés de recrutement des consultants (firmes) attribués dans le cadre du PADG jusque-là sont revenus aux français en particulier Enercap, IFP et OKAN.

Fidexca/Faucon est retenu  parce qu’il s’est révélé le moins disant et parce qu’il est régulièrement inscrit au tableau d’un ordre des experts-comptables reconnu au plan international ; a une expérience confirmée en audit financier des projets de développement ; une solide expérience dans les domaines de l’audit financier  ainsi qu’une bonne connaissance des procédures de gestion fiduciaire et audits des projets financés par la Banque Mondiale.

En effet en 2017 Fidexca auditait déjà le Projet multisectoriel de l’alimentation, de la santé et de la nutrition béninois (PMASN)  financé par la Banque mondiale.

En enlevant le contrat d’audit du Projet d’appui aux négociations des projets gaziers et au développement des capacités institutionnelles  de la Mauritanie Fidexca de Prosper Alagbe et Faucon dirigé par Alphonse Dousso montrent la voie à suivre aux africains intéressés par les marchés du PADG, et en particulier aux consultants sud africain EPCM et marocain PwC qui sont en concurrence avec le français Egis et le géant britannique  Mott Macdonal sur le contrat d’élaboration d’un plan directeur pour le développement du secteur pétrolier et gazier en Mauritanie.

financialafrik


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés