Facebook
Démarrage du 13e congrès de la Société mauritanienne de Pédiatrie   
22/02/2020

Les travaux du 13e congrès de la Société mauritanienne de Pédiatrie ont débuté, vendredi à Nouakchott.



Le congrès se tient à un moment où la Mauritanie vit des réformes, des programmes et chantiers de travail riches et variés dans tous les domaines, dans le cadre de l’exécution du programme Taahouday «Mes engagements » du Président de la République, M. Mohamed Cheikh El Ghazouani.

Le programme du congrès prévoit l’examen d’un certain nombre de sujets : la tuberculose chez les enfants, problématique des enfants autistes, prise en charge du nouveau-né, la gastrologie chez les enfants et les cardiopathies héréditaires.

Supervisant l’évènement, le ministre de la santé, Dr. Mohamed Nedhirou Ould Ahmed, a souligné que les maladies maternelles et infantiles occupent une bonne place dans le plan d’action du secteur de la santé pour l’année 2020.

Il a ajouté que le ministère de la santé accorde un intérêt particulier à la formation continue des staffs médicaux et que le présent congrès s’inscrit dans le cadre de cette optique, notant que la priorité sera ultérieurement accordée à ce genre de rencontres compte-tenu de leur apport en matière de renforcement de compétences techniques des ressources humaines.

Dr. Hamed a enfin précisé que les recommandations sanctionnant le congrès seront prises en compte par son département dans son plan quinquennal, dont les consultations débuteront dans les six premiers mois de 2020.

Pour sa part, le président de la Société mauritanienne de Pédiatrie, Pr. Isselmou Ould Khalifa, a précisé que le congrès constitue une tribune annuelle pour les spécialistes pour exposer leurs recherches et conclusions scientifiques.

Il a enfin précisé que le congrès verra cette année la participation des gynécologues et cardiologues pour animer des ateliers traitants des maladies en liaison avec la santé de la mère et de l’enfant afin d’assurer la santé et le bonheur de tous les membres de notre société.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés