Facebook
Mauritanie: les entreprises publiques raflent les projets d’infrastructures   
22/02/2020

Le changement du locataire au palais présidentiel semble avoir influé sur les attributions des projets d’infrastructures. Les privés proches de l’ancien régime commencent à en souffrir.



Dans le cadre de l’exécution du projet d’extension des voiries de Nouakchott, des travaux du bitumage de l’Avenue Dimi à Nouakchott et de la réhabilitation des ponts d’Achram  et Gueiva situés respectivement  dans les régions du Tagant (centre de la Mauritanie) et de l’Assaba (sud est du pays), le ministre de l’Equipement et des Transports, Mohamedou Mahmoud M’Heimid, n’a retenu que des entreprises étatiques.  En l’occurrence, la société Assainissement travaux  transport et maintenance (ATTM) et l’Etablissement des travaux  en matériaux locaux (ETR-ML) sélectionnés au terme d’une procédure d’attribution de gré à gré. ATTM est chargé du bitumage de l’avenue Dimi à Nouakchott et de la réhabilitation des ponts d’Achram  et Gueiva. L’ETR-ML quant à lui
financialafrik


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés